Sports

Léopards: après la déroute, Constant Omari rétablit les responsabilités

Constant Omari non partant pour le prochain mandat. Cette nouvelle qui a secoué toutes les rédactions sportives, est tombée dans la soirée du lundi 28 mars dernier. En fait, celui qui a fait le plus de temps à la tête de l’organe faitier du football RD-congolais a enfin renoncé de briguer de nouveau un mandat à la tête de cette fédération. Depuis le fiasco des Léopards aux éliminatoires de la CAN Cameroun 2021, les voix se sont levées de toute part pour réclamer sa tête.

Dans un entretien sur «Talent d’Afrique», le président de la Fédération congolaise de football associations – FECOFA –  est sorti de son silence pour rétablir la vérité et les responsabilités. Pour lui, les responsabilités sont partagées entre la fédération, le gouvernement et le staff technique. «Chacun doit se remettre en cause. La fédération, le staff technique et le gouvernement. La fédération n’a pas de moyens pour construire ou réhabiliter les stades aujourd’hui, mais quand je dois passer des temps avec la seule gouvernance pour sensibiliser les gens pour dire attention il y a danger. Nous n’avons plus d’infrastructures. Il n’y a pas de politique sportive nationale. C’est ça la réalité», a-t-il lâché.

Concernant les raisons de la déroute des Léopards, le président de la FECOFA a tenu à mettre les uns et les autres face à la réalité. «Les frais sont sortis le jour du voyage à 19h30. Qui s’est posé la question pour savoir comment ces joueurs sont arrivés tous ici? Comment étaient-ils tous logés?  Qui s’est posé toutes ces questions? Toutes ces questions renvoient à la responsabilité du gouvernement dans cet échec», a souligné le numéro un de la FECOFA. N’épargnant personne, Omari a fustigé l’idée selon laquelle la défaite de l’équipe nationale de la RD-Congo est due au manque d’organisation. «Nous sommes arrivés jeudi 25 mars à 1 heure du matin, le match se joue à 17 heures. Je ne sais pas si tu as 16 heures et tu as pratiquement 14 heures de repos, tu vas me dire que c’est à cause de 40 minutes de vol. Analysez les buts qu’on a encaissés, ils n’ont rien à avoir avec l’organisation…».

Présidence de la FECOFA : Omari désintéressé

S’exprimant sur son avenir à la tête de la fédération, Constant Omari dit vouloir laisser la place à d’autres afin de présider aux destinées du football RD-Congolais. «Il faut laisser aux autres qui ont des ambitions de pouvoir continuer», a-t-il lâché. Et de conclure: «si on ne change pas aujourd’hui, ce qui est décrié, ceux qui viendront, quelles que soient leurs qualités, ils s’enfonceront d’avantage».

Brice NLANDU

Roddy Grace BOSAKWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer