Sports

Les leaders de la société civile invitent la Fondation probité à vulgariser l’accord du 31 décembre

Dans le souci d’honorer les pasteurs, politiciens et membres de la
Société civile, la fondation Probité -FP- a dernièrement organisé,
dans la salle paroissiale de l’église catholique Saint Pierre, une
cérémonie d’échange de vœux. Les leaders de la Société civile présents
à cette cérémonie ont saisi cette opportunité pour convier la
Fondation Probité -FP- ainsi que tous les participants au suivi de la
mise en application de l’accord du 31 décembre, à sa vulgarisation
ainsi qu’à son appropriation afin de le sauver. Par ailleurs, la FP a
présenté 2017 comme une année dédiée à la sensibilisation de la jeune
fille aux maladies sexuellement transmissibles -MST- et le SIDA.
«Notre pays vient d’être sauvé d’un chaos à travers la signature de
l’accord du 31 décembre par les signataires de l’accord du 18 octobre
et les non signataires. En tant que jeunes, je saisi cette opportunité
pour inviter la FP ainsi que tous les participants à cette cérémonie à
suivre avec attention la mise en œuvre de cet accord, s’en approprier
et sensibiliser les autres à faire la même chose», a exhorté Gérard
Misamu, l’un des acteurs de la Société civile tout en soutenant que
même les élections peuvent se tenir à la fin de cette année si et
seulement s’il y a la volonté politique et exigence de la population.
Selon lui, il faut que la population lutte pour qu’il y ait
alternative au lieu de l’alternance dans notre pays à travers cet
accord du centre interdiocésain. A leur tour, les notables de la
commune de Kinshasa ont profité de cette occasion, pour prodiguer
quelques conseils aux responsables de la FP. «Quand on est chef, ce
n’est pas un privilège mais plutôt une charge, car le mot chef est
composé de 3 consonnes et 1 voyelle. C comme conseiller, H comme
honnêteté, E comme éducateur enfin F comme formateur. Lorsqu’un chef
remplit ces quatre critères, il fera bien son travail», ont-ils
souligné. Les notables ont en outre fait savoir qu’il ne faut jamais
considérer une étape atteinte comme un point d’arriver, mais c’est un
rapprochement vers l’objectif à atteindre. La FP débute chaque année
par une cérémonie au cours de laquelle il dévoile ses objectifs
annuels. Axée non seulement sur l’observation scrupuleuse de
l’honnêteté  et des principes de justice de la moralité qui se
résument par la lutte contre les antivaleurs, la politique de la FP
s’attèle cette année aussi à la sensibilisation de la jeune fille sur
des maladies sexuellement Transmissibles-MST- et le SIDA en vue de la
permettre de mener une vie active et responsable. Par ce projet phare
de l’année 2017, la FP promet de recourir aux différents encadreurs et
formateurs spécialisés dans le but de permettre aux futures
participantes d’assurer la pérennité de cet acquis au sein de la
société en devenant chacune  à son tour, actrice de sensibilisation
dans son milieu. Par ailleurs, François Osodu, coordonnateur de la FP
a appelé  la population à les rejoindre dans leur combat contre les
antivaleurs, et a remercié les orateurs pour les conseils qu’il a
promis de mettre  en application pour l’avancement de la fondation.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer