Sports

Kabala offre 100 parcelles résidentielles aux journalistes sportifs à Kikimi I

Kabala offre 100 parcelles résidentielles aux journalistes sportifs à Kikimi I
Pierre Célestin Kabala MuanaMbuyi estime qu’il est honteux de détenir seul la richesse. A ce sujet, il a mis à la disposition des journalistes de l’Association des journalistes sportifs du Congo -AJSC- un espace vital qui a été morcelé en 100 parcelles résidentielles. Ce terrain se trouve à Kikimi I, dans la commune de la N’Sele. En sa qualité du président du comité directeur de l’AJSC, il a annoncé cette nouvelle au cours du séminaire-congrès qui a eu lieu à Kinshasa du 25 au 28 août 2015 et qui a regroupé des journalistes venus de toutes les provinces.
Journaliste chevronné, Pierre-Célestin Kabala Muana Mbuyi fait un constat selon lequel le journaliste prestant en RD-Congo, en général, éprouve d’énormes difficultés de survie personnelle et celles de répondre aux besoins primaires de sa famille.
«Cette situation est due essentiellement au faible revenu des entreprises de presse qui l’emploient, à cause du faible investissement public-privé dans ce domaine», estime-t-il. Et de préciser: «le journaliste des sports est gravement exposé à cette réalité, tant il œuvre dans un milieu qui regorge des dirigeants sportifs en mal de gloriole qui voient des victoires partout, même là où ils n’ont fourni aucun effort pour ce faire». Kabala dresse un tableau sombre.
Il indique qu’au plan social, le journaliste ne bénéficie d’aucune assistance sociale dans sa vie professionnelle. «Dépourvu d’assurance maladie et de couverture médicale, il est en majorité considéré, faute d’une politique nationale d’habitat social, comme un Sans domicile fixe -SDF. S’il en a un, il est souvent balloté par le bailleur qui, au gré de l’inflation économique, hausse impérativement le loyer jusqu’au niveau hors porté de son maigre revenu», dénonce-t-il, tout en reconnaissant qu’en dépit de la précarité de ses conditions de vie, le chevalier de la plume ou du micro mène une vie professionnelle souvent héroïque.
C’est en tenant compte des conditions précaires de la vie du journaliste, qui constituent un frein à son développement et considérant le rôle primordial du journaliste dans la promotion de la gouvernance démocratique, dans la promotion du développement social et la croissance économique en général et celui du sport en particulier, que Kabala, à la tête de l’AJSC depuis 4 ans, a conçu un projet  dénommé Actions salutous.
Il s’agit, en termes clairs de la Solidarité pour la sécurité alimentaire et un toit pour tous», en faveur de membres de l’AJSC. Cette initiative consiste à contribuer à la sécurité alimentaire et à l’acquisition d’un habitat social modeste pour le journaliste sportif. Au nom du principe de solidarité et partage, Kabala a procédé au morcellement d’une concession qui lui appartient, située à Kikimi I, dans la commune de la N’Sele, à l’Est de la ville de Kinshasa, pour l’aménagement de 100 parcelles résidentielles au profit des journalistes sportifs souscripteurs sous le couvert de l’AJSC.
Octave MUKENDI

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer