Sports

FC Renaissance réussit son baptême du feu haut la main

Une entrée fracassante pour les Renais en Ligue nationale de football -LINAFOOT- pour leur première expérience en Division I du championnat national. Jeudi 29 septembre, le FC Renaissance a affronté, au stade des Martyrs, le SC Rojolu en match comptant pour la première journée de la zone ouest. Les protégés de l’Evêque Mukuna l’ont emporté sur la note de 2-0 et se positionne dans le classement de sa zone. Victoire qui prouve à suffisance qu’ils ont réellement leur place dans la cour de grands.
Le FC Renaissance a sa place à la Ligue nationale de football -LINAFOOT. Bien entendu, les poulains du coach Eric Tshibasu ont prouvé qu’ils le méritaient sans conteste. Jouant leur première confrontation en Division I face au Sporting club Rojolu, jeudi 29 septembre, les Renais ont empoché les 3 points de la rencontre. Ils ont réussi à faire une entrée triomphante. Mieux, ils ont brûlé la politesse au SC Rojolu, qui joue sa 5ème fois d’affilée la Division I de la LINAFOOT.
Les hommes de l’Evêque Pascal Mukuna se sont imposés sur le score de 2-0. Manga Dianzenza dit Sissoko, tout feu tout-flamme, a ouvert la marque dès la 15ème minute. Formant une belle paire au niveau de l’attaque de Renaissance avec Sissoko, Assumani a corsé l’addition trois minutes avant la pause. 2-0. Et c’est sur ce score à l’avantage des Oranges que les protagonistes seront renvoyés aux vestiaires.
Contrairement à la première période où les deux formations ont donné un beau spectacle avec plusieurs actions tranchantes à l’actif du FC Renaissance, la deuxième période a été stérile. Le FC Renaissance et le SC Rojolu ont baissé de régime. Avec ses deux buts au marquoir, le FC Renaissance a joué la conservation de son avantage avec un style de jeu nonchalant.
Le SC Rojolu a été méconnaissable devant le club vert orange de la capitale. Le club cher à Roger Lukaku a fait preuve d’une impuissance criante face aux Renais et n’a pu s’offrir aucune frange occasion de but, attendant dans l’angoisse le coup de sifflet final de l’arbitre.
Le phénoménal Sissoko
Manga Dianzenza dit Sissoko a sans nul doute été l’homme du match.
L’attaquant phare du FC Renaissance, qui a fait ses preuves lors de la dernière édition de l’Entente provinciale de football de Kinshasa -EPFKIN- et à la 52ème édition de la Coupe du Congo, deux compétitions raflées par son club la saison dernière, s’est confirmé en tant que renard de surface faisant preuve de réalisme devant le but. Avec son style de jeu percutant, il a été sur toutes les franches actions de son club apportant ainsi le danger dans le camp adverse.
Victoire historique
Première participation, premier match, première victoire. Le FC Renaissance vient de réaliser un bel exploit. Une victoire historique qui restera dans les annales du football RD-congolais. Ce résultat est aussi le fruit d’une longue période de préparation et d’une campagne de recrutement menée par le staff technique conduit de mains de maître par le coach Eric Tshibasu sous l’impulsion de l’Evêque Pascale Mukuna, président sponsor du club.
Toujours dans le cadre de cette première journée, mercredi 28 septembre dernier, l’AS Vclub s’est imposé devant MK sur la note de 3-0. A Matadi, TC Elima et l’AS Dragon Bilima se sont quittés sur un nul vierge. Dans l’après-midi de ce vendredi 30 septembre, le DCMP va clôturer la série de cette première journée de la zone ouest. Les Immaculés vont croiser le fer avec le Racing club de Kinshasa au stade des Martyrs.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer