Sports

Coupe du monde des clubs fifa 2015 :Mazembe, un aller-retour

La Coupe du monde des clubs Japon 2015 n’a pas souri aux Corbeaux lushois. Si en 2010, ils ont créé la surprise en atteignant la finale, cette fois, les Corbeaux ne sont pas allés loin. Entrer en lice en quarts de finale, Mazembe est écarté de la course, hier dimanche 13 décembre 2015, par le club japonais Sanfrecce Hiroshima. Les champions d’Afrique se sont inclinés, 0-3, devant les Japonais.
 
Les Corbeaux du TP Mazembe ont raté leur troisième participation à la Coupe du monde des clubs en faisant piètre figure au Japon. Alors qu’ils avaient pour ambition et détermination de rééditer l’exploit de 2010 à Abu-Dhabi où ils avaient atteint la finale, les Corbeaux ont été désillusionnés par le club japonais d’Hiroshima en quarts de finale de cette compétition mondiale des clubs disputée à Nangai Stadium d’Osaka. Les poulains du coach français Patrice Carteron sont tombés, 3-0, hier dimanche 13 décembre 2015. Un aller-retour pour les protégés de Moïse Katumbi qui n’ont pas réussi à marquer le moindre but. Les Japonais ont ouvert le score à la 44ème minute de la première période, peu avant la pause.
But marqué par Shiotani. Dopés par leur public, de retour de vestiaires, les Japonais ont, à deux fois, alourdi le score. A la 56ème  minute de jeu, Chiba a inscrit le deuxième but et à la 78ème minute de la partie, le joueur Asano a signé le troisième but de la victoire d’Hiroshima. Mazembe a tout de même eu des occasions de buts, mais les dieux du foot n’étaient pas de leur côté. Les Corbeaux n’ont pas pu capitaliser leurs rares occasions. Rappelons que la cage de Mazembe n’était pas gardée par Robert Kidiaba comme d’habitude. Pourquoi un tel choix? La question reste en suspens alors que Sylvain Gbohou qui, durant toute la saison, a été remplaçant. Il faut aussi dire que pour avoir disputé la finale en 2010, cette fois, Mazembe a été pris au sérieux par ses adversaires qui ont suffisamment pris le temps de visualiser son jeu. Un autre élément à prendre en compte c’est le niveau du football africain auquel évolue Mazembe qui semble être inférieur à celui de ses adversaires.

GLM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer