Sports

CHAN Rwanda 2016: les Léopards démarrent en trombe

Victoire nette et sans bavure. Les Léopards de la RD-Congo se sont débarrassés, 3-0, des Antilopes éthiopiens,
dimanche 17 janvier 2016, lors de leur première sortie au Championnat d’Afrique des nations -CHAN-, réservé aux joueurs locaux. Pour leur 4ème participation d’affilée, les RD-Congolais ont confirmé leur statut de prétendant au titre. Dans son grand jour, l’attaquant vert et noir, Héritier Luvumbu a signé deux passes décisives et un but et s’est adjugé le petit trophée de l’homme du match.
Belle entame des Léopards. Après le coup d’envoi de cette 4ème édition du CHAN Rwanda 2016, le samedi 16 janvier dernier, la RD-Congo que les hasards a placé dans le groupe B en compagnie de son voisin angolais et des Camerounais a réussi de la plus belle manière son entame en dominant les Antilopes de l’Ethiopie par la note de 3-0. Ce succès a eu du mal à se dessiner. Mais, c’était sans compter sur la détermination d’Héritier Luvumbu qui a été dans son grand jour. L’attaquant de VClub a été le premier à inquiéter Abel Domano, le portier éthiopien, barricadé par une défense presque imperméable. Alors que l’équipe éthiopienne fermait son jeu et se cantonnait dans sa moitié du terrain, les poulains de Florent Ibenge ont pris la commande des affaires en multipliant les actions offensives, sans vraiment se montraient tranchants. Les Léopards ont péché par des fautes relevant des fondamentaux du football -des mauvaises passes et contrôle du ballon, incapables de construire une phase de jeu. Mais peu avant la mi-temps, soit à la 44ème minute, par un centre de Luvumbu, le cacique Guy Lusadisu, qui fêtera ses 36 ans cette année, délivre les siens en ouvrant le score de la tête. Les Léopards marquent au bon moment, pensent les spécialistes. C’est sur ce score que les deux sélections seront renvoyées aux vestiaires.
Taper fort
Au retour des vestiaires, la RD-Congo revient avec les mêmes ambitions de dominer son adversaire. Le même Héritier Luvumbu adduisit le cuir en inscrivant le deuxième but à la 46ème minute de la tête sur un centre de Mechack, joueur de Don Bosco qui, quelques minutes après, a signé le but du break à la 58ème minute. 3-0, les Léopards ont tué la rencontre. «Cette victoire devenait de plus en plus logique d’autant plus que les Léopards ont dominé les Antilopes dans tous les compartiments», a expliqué Guylain Boba, consultant. Mais, cette victoire ne devrait pas cacher certains manquements. «Les Léopards n’arrivent pas à jouer simplement, en réussissant des passes, contrôles de balle et en maintenant un pressing permanant. Il leur manque surtout l’efficacité devant le but d’adverse. Les poulains de Ibenge pouvaient tuer cette rencontre avec 5 ou 6 buts d’écart», a-t-il poursuivi. On espère que le staff technique corrigera ces déchets à la prochaine rencontre face à l’Angola, le jeudi 21 janvier 2016. Dans l’entre temps, les Léopards ont pris la tête de ce groupe, parce que lors de la seconde rencontre les Lions camerounais ont battu, 1-0, les Palancas Negras angolais. En match d’ouverture, le Rwanda avait battu sur le fil, 1-0, la Côte d’Ivoire alors que, dans ce même groupe A, les Marocains et Gabonais se neutralisent par un score nul vierge.
Gautier IMBENI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer