Sports

CAF C1 : Lamine N’diaye moins clément avec le corps arbitral

Le TP Mazembe ne disputera pas la finale de la Ligue des champions de la CAF. Les Corbeaux de Lubumbashi ont été battus, 0-3, le vendredi 26 avril au Caire en Égypte, par Al-Ahly SC. Après la lourde défaite en terres égyptiennes, Mamadou Lamine N’diaye, entraîneur des Corbeaux, n’a pas caché sa frustration, en particulier à l’égard de la décision arbitrale controversée qui a marqué la rencontre. Le technicien franco-sénégalais a fustigé le comportement de l’arbitre kényan qui a «joué un mauvais rôle durant cette rencontre».

Champion d’Afrique avec Mazembe en 2010, Lamine N’diaye a exprimé son ras-le-bol en soulignant que le football africain doit faire du chemin. «Sur les choix des arbitres, il reste beaucoup d’efforts à fournir si nous voulons vraiment progresser en Afrique», a-t-il déploré. Puis: «Je pense que les officiels doivent être sérieux si nous voulons l’avancement du football africain. Dès le début du match, l’arbitre Peter Waweru arbitrait dans un seul sens. Nous sommes des êtres humains. Alors ça décourage, ça déconcentre. Voilà 20 ans que je suis dans le football d’élite africain et les arbitres sont souvent décisifs. Il faudrait que ça s’arrête».

Lamine N’diaye a profité de l’occasion pour lancer un appel aux amoureux du ballon rond à prendre le taureau par les cornes afin de lutter contre les décisions arbitrales défavorables. «C’est le combat qu’on doit mener pour progresser. Nous devons prendre des professionnels et non laisser faire un arbitrage à domicile. Au début du match, toutes les fautes étaient sifflées contre nous et il laissait jouer quand une faute était à notre avantage. Il était là pour être neutre et arbitrer correctement. Ce n’a pas été le cas», a-t-il dénoncé.

En ce qui concerne le but refusé, N’diaye a estimé que la VAR n’a pas été impartiale au cours de ce match. «Sincèrement, l’arbitre a été décisif parce qu’après le but, il dit qu’il y a main. La VAR n’a jamais marché chez nous. Nous avons eu un penalty qu’on n’a pas sifflé…», a déclaré le coach Lamine N’diaye. Et de conclure: «nous étions venus pour jouer. Pour cela, il y a une équipe et un arbitre qui n’a cessé de siffler dans un seul sens. Cela handicape l’adversaire. Le but refusé a été le tournant du match, car 0-1 et 0-0, c’est différent».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page