Sports

Basketball Africa League Cameroun 2024 : BC Virunga pense mieux faire au second tour

Kiper Mulolwa Wa Mulolwa, coach du BC Virunga de la RD-Congo, a accordé, jeudi 19 octobre, une interview à «AfricaNews» au cours de laquelle il est revenu largement sur la qualification de son club au second tour des éliminatoires de Basketball Africa League Cameroun -BAL- 2024 comme «Wild Card». Ce, après avoir remporté l’unique match de la dernière journée en battant le BC Espoir du Gabon sur le score de 79-76. Il a aussi parlé de failles de ses joueurs au premier tour. Il s’est dit de mieux affuter ses armes afin de corriger quelques erreurs décelées et entamer ce second tour avec beaucoup de détermination. Le coach du club de la ville de Goma pense de mieux faire cette fois-ci, question d’éviter la déconfiture que son équipe avait subi lors de ses deux premières sorties au premier tour. 

«C’était une joie! Bien qu’on attendait encore la notification de la qualification, mais les joueurs étaient déjà très contents d’avoir gagné ce dernier match contre le BC Espoir du Gabon. Puisqu’on devait quand-même rebrousser chemin avec une victoire. Et quand on nous a fait comprendre qu’on avait aussi une probabilité d’être qualifié, on était encore très heureux. On a croisé nos doigts jusqu’à ce que tout était confirmé sur notre qualification», a-t-il fait savoir. Et, ensuite, déceler les différentes failles ayant conduit son équipe à la défaite lors de ses deux premières sorties au premier tour. 

«C’est vrai qu’on a eu deux défaites et une victoire. D’une manière générale, ce qui n’avait pas marché lors de nos deux premières sorties est qu’on avait pas mieux assurer nos rebonds. On a eu beaucoup des ratés et des imperfections. Et aussi la plus-part des joueurs sont jeunes et n’ont pas vraiment assez d’expérience pour jouer dans une telle compétition. C’est pourquoi ils n’ont pas pu faire mieux lors de nos deux premiers matches», a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : «lors de notre troisième match, les joueurs s’étaient ressaisis et jouaient le tout pour le tout. Parce qu’on savait très bien que ce dernier match était notre seule chance pour espérer avoir le wild card pour le second tour. A la mi-temps, j’ai essayé de remotiver mes athlètes pour qu’ils aillent chercher cette victoire. Ils l’ont fait et on est qualifié au finish». A en croire le coach Kiper Milolwa Wa Mulolwa, ce second tour est une autre étape et les enjeux ne sont plus les mêmes comme lors de la précédente étape.

«Plus on avance, plus la compétition devient difficile. Et du fait que nous sommes nous aussi qualifiés pour ce second tour, on doit vraiment mieux affuter nos armes par rapport à nos prochains adversaires. De ce fait, nous sommes en train de travailler sur l’aménagement de l’équipe.  Voir là où il y avait beaucoup de failles et corriger. Si possible, remplacer certains joueurs afin de relever le niveau. C’est pourquoi de notre côté, on va essayer de mettre les batteries en marche pour défendre l’honneur du pays», a-t-il dit.

Et de conclure: «pour le dernier match bien qu’on a gagné, j’ai quand-même pu voir des failles. Dans un premier temps, on a couru derrière le score avant qu’on puisse se rattraper et devancer notre adversaire. Beaucoup de failles au niveau de la défense. Elle n’était pas bien ajustée. La rotation défensive ne marchait pas. C’est pourquoi on avait encaissé dans un premier temps. C’est sur ça que nous allons aussi nous baser pour nous permettre de bien préparer ce second tour».

Pour cette seconde étape, le BC Virunga de la RD-Congo est qualifié aux côtés du Bangui CS de la Centrafrique, Forces Armées et à la Police -FAP- du Cameroun, Fath Union Sport du Maroc, Stade Malien du Mali, Abidjan Basket Club de la Côte d’Ivoire et le BC SLAC de la Guinée. Le tournoi débutera du mardi 31 octobre au dimanche 05 novembre prochain à Yaoundé au Cameroun.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page