Dossier spécial électionsPolitiqueSécuritéSociété

RDC : Tshisekedi promet de se rendre à Goma

«La première assistance est déjà à Sake notamment l’eau potable et le gouvernement s’emploie à évaluer les besoins humanitaires afin d’y apporter des réponses adaptées», a fait savoir le Président de la République, reconnaissant au passage le travail de communication abattu par le porte-parole du gouvernement…

La crise humanitaire et le déplacement massif des populations provoqués par l’éruption du Nyiragongo est préoccupante. Ce drame ne cesse d’attirer l’attention des décideurs. Sur la base des informations lui rapportées par la mission gouvernementale de retour de Goma, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a déclaré, samedi 29 mai, que la situation humanitaire à Goma est grave mais sous contrôle. Il a mis en garde ceux qui diffusent des fausses informations sur les réseaux sociaux dans le seul but de saboter l’action du gouvernement face à cette catastrophe naturelle imprévisible.

Pour faire face à cette crise humanitaire à Goma et ses environs, le Chef de l’État a annoncé qu’il reste déterminé à se rendre sur place en compagnie de la première dame en vue de se rendre compte de visu de la coordination des actions humanitaires et apporter un réconfort à ses compatriotes sinistrés dès que les aéroports de la région seront ouverts au trafic. Tout en dénonçant la campagne de manipulation et le règlement de compte tendant à faire croire que le gouvernement ne contrôle pas la situation, le Président de la République a lancé un appel à l’aide et à la solidarité aux compatriotes pour venir à la rescousse de la population de Goma, regrettant certaines failles mais louant dans l’ensemble le travail de communication jusque-là abattu par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Selon le Président Tshisekedi, la première assistance est déjà à Sake notamment l’eau potable et le gouvernement s’emploie à évaluer les besoins humanitaires afin d’y apporter des réponses adaptées. Sur place, 10 sur 18 quartiers que compte la ville de Goma ont évacué pour se mettre à l’abri de potentielle menace de l’éruption volcanique. On apprend que le ministre des Transports et voies de communication a évalué la situation et constaté que les conditions pour la réouverture de l’aéroport de Kavumu, à Bukavu, au Sud-Kivu, sont réunies.

Christian BUTSILA

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer