Dossier spécial électionsNation

Réformes électorales: Le G13 assuré du soutien de Simon Kimbangu

A Nkamba, les 13 personnalités initiatrices de l’appel du 11 juillet ont accompli leur mission en arrachant le soutien de Simon Kimbangu Kiangani, chef spirituel de l’église Kimbanguiste. La délégation de G13, au cours d’un séjour de 48 heures dans la Nouvelle Jérusalem des Kimbanguistes, a réussi, après le Cardinal Ambongo, à convaincre Simon Kimbangu du bien-fondé d’un forum national devant aboutir à un consensus national sur les réformes électorales en prélude des scrutins de 2023.

Le Chef spirituel des Kimbanguistes a justifié son accord à la démarche du G13 en motivant que seul le consensus et l’unité constituent la voie idéale pour bâtir un Congo plus beau qu’avant.

S’exprimant au nom du G13, Daniel Mukoko Samba a exprimé tout le réconfort du groupe à la suite de l’adhésion de l’église Kimbanguiste à l’idée d’un consensus national sur les reformes électorales. Il a, à l’occasion, renouvelé son vœu de voir toutes les forces vives de la nation se réunir autour d’une table en vue un consensus électoral, canal déterminant, sinon inéluctable, pour des élections dignes d’un pays aussi grand que la RD-Congo en 2023, et meilleures que celles de 2006, 2011 et 2018.

Sur la terre sainte des Kimbanguistes, le G13 a été représenté par Delly Sesanga, Mukoko Samba, Patrick Muyaya, Jacques Ndjoli, André-Claudel Lubaya et Jean-Jacques Mamba. Ils ont foulé le sol de la Nouvelle Jérusalem dans la soirée du mercredi 19 août avant de le quitter 24 heures plus tard, soit le jeudi 20 août 2020. Avant leur départ de Nkamba, la délégation de G13 s’est accordée le temps de visiter cette ville.

LOI

Articles similaires

Fermer
Fermer