Société

Vainqueur face à USM, 1-2, Mazembe touche à moitié le trophée

C’est une belle opération, mieux une belle performance que les Corbeaux ont réalisé samedi 31 octobre dernier face à l’USM Alger. En manche aller de la 19ème finale de la Ligue des champions de la CAF, le TP Mazembe a su s’imposer en déplacement devant la formation algérienne. Malgré la forte pression de jouer en terre étrangère face à un public algérien hostile, les poulains de Patrice Carteron l’ont emporté sur la note de 2-1. Rainford Kalaba et Samatta ont inscrit les buts de la rencontre coté Corbeaux. Cette prouesse permet à Mazembe d’avoir une main sur la coupe avant la finale retour prévue pour le 08 novembre prochain. Mazembe recevra à son tour USM Alger dans son antre de Kamalondo. Sans être trop prétentieux, le public RD-congolais voit déjà Mazembe champion de cette 19ème édition de la CAF-C1. «Bien que tout peut arriver au football, mais on ne voit pas les Algériens nous battre à Lubumbashi. Ça ne sera pas un match de formalité, car nous allons encore jouer pour gagner comme on l’a fait pour cette finale aller disputée en Algérie», a déclaré un supporter de Mazembe en liesse dans les rues de Kinshasa.
Peut-on déjà affirmer que le TP Mazembe est champion de la 19ème édition de la Ligue des champions de la CAF? A cette interrogation, il est tentant de répondre par l’affirmatif au regard du résultat empoché samedi 31 octobre dernier au stade Omar Hamadi d’Algérie où le TP Mazembe affrontait l’USM Alger en finale aller de la CAF-C1. D’entrée de jeu, cette rencontre a connu beaucoup d’engagements de la part de deux clubs. L’on a ainsi noté plusieurs fautes, signalées par l’arbitre. Ce qui explique le premier carton jaune attribué à Nathan Sinkala suite à une faute commise près du grand rectangle. Cette faute a donné lieu à un coup franc qui a failli coûter cher à Mazembe si les Algériens n’avaient pas joué à la précipitation après que Kidiaba ait repoussé le ballon, continuant à trainer dans la surface de réparation, et en attendant que la défense de Mazembe se dégage. Bien qu’ayant été les premiers à s’offrir les premières occasions de buts, les Algériens n’ont pas été les premiers à faire trembler les filets.
Après plusieurs tentatives et plusieurs ratés, Mazembe a réussi à ouvrir le bal par Rainford Kalaba qui enraye le portier algérien d’une superbe demi-volée tirée en dehors de la surface fatale qui perce la cage algérienne. Ce but marqué à la 35ème minute de jeu permet ainsi aux Corbeaux de prendre le contrôle du match. Mais ils vont rater bien d’autres occasions d’alourdir le score faute de précision. Menés au score à domicile devant leur public et subissant une forte pression de Mazembe, les joueurs algériens vont procéder à des provocations. Cédant à ces provocations du camp adverse, peu avant la pause, Rainford Kalaba, le buteur, va écoper d’un carton rouge pour un coup de coude donné à un défenseur algérien. Malgré les contestations de ses coéquipiers, Kalaba sera contraint de quitter l’aire de jeu pour les vestiaires. Mazembe sera ainsi obligé d’évoluer à 10 contre 11. C’est sur cette triste note que les deux formations seront renvoyées aux vestiaires. De retour des vestiaires, la physionomie du match ne changera pas du tout.
Un public hostile à Mazembe
Bien qu’en infériorité numérique, les hommes de Carteron vont assiéger la défense algérienne. Cette pression finira par payer lorsque le club de Lubumbashi bénéficiera d’un penalty suite à une faute de main du défenseur algérien El Orfi dans la surface de réparation. Pour cette faute de main, le défenseur algérien a également écopé d’un carton rouge. Mais hélas, Sinkala, chargé de transformer ce penalty, va louper l’opportunité d’écorcer l’addition pour les siens suite à un arrêt efficace du portier algérien. A 10 contre 10, la bataille entre les deux formations deviendra rude. Maintenant sa pression sur l’équipe algérienne, Mazembe va obtenir un deuxième penalty. Cette fois-ci, consécutif à une faute commise sur Samatta dans la surface fatale. Samatta se rend lui-même justice en transformant ce penalty. 2-0 pour Mazembe à la 78ème minute de jeu.
Après ce deuxième but, le spectacle a bien failli être gâché suite aux jets des projectiles sur l’aire de jeu par les supporters algériens, hostiles à Mazembe qui impose sa loi sur leur terre. L’arbitre a malgré tout laissé la rencontre se poursuivre.  Profitant de ce désordre, les Algériens se sont offert leur unique but de la partie à la 87ème minute de jeu. 2-1, c’est sur ce score en faveur du TPM que le coup de sifflet final de l’arbitre égyptien est arrivé. Grâce à cette victoire, les Corbeaux ont ainsi une main sur le trophée de cette compétition prestigieuse continentale en attendant de jouer la finale retour prévue pour le 08 novembre prochain au stade TPM de Lubumbashi. Il faut dire que c’est la deuxième fois consécutive qu’une équipe algérienne se retrouve en finale de la CAF-C1 avec une équipe RD-congolaise. La saison dernière, l’AS V. Club avait joué la finale face au club algérien CS Sétif. Une finale perdue par le team vert et noir. Peut-on dire que Mazembe est sur la voie de venger V. Club?
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer