Société

RDC : Serge Bahati Mayindende couronné Ambassadeur universel pour la Paix

Bien plus qu’une couronne, c’est une mission dévolue à Serge Bahati Mayindende, sacré ambassadeur de la paix le lundi 19 juillet 2021 en marge du lancement de la quinzaine de la paix. Cette couronne lui a été décernée par le Conseil universel pour la paix des nations et des continents -CULPAC- dont le président, Daniel Santu Biko, a présidé la cérémonie du sacre, tenue à la Cité de la Paix, située au quartier GB dans la commune de Ngaliema, en présence d’un parterre de personnalités politique, administrative, et militaire.

A l’occasion, Daniel Santu Biko a d’entrée de jeu insisté sur la valeur de l’amour du prochain, socle de toute paix et nouveau nom du développement. De sa part, le nouvel ambassadeur pour la paix a soutenu: «partout et ailleurs, il est important de cultiver une atmosphère de paix afin de permettre aux RD-Congolaises et RD-Congolais dans leur diversité, de trouver des solutions idoines aux mots de notre temps». Il a en outre fustigé le fait que la paix, ce précieux mot, soit rongé par la furie de l’homme insatiable de son avancée technologique. 

Fondant son intervention sur cette pensée «Œil pour œil, et le monde finira aveugle», Serge Bahati s’est révélé comme disciple de Gandhi et de Luther King, réputés défenseurs acharnés de la paix dans l’histoire de l’humanité. Bahati caresse ainsi un rêve pour la paix dans le monde, tant il est déterminé à apporter sa pierre à l’édifice pour que celui-ci puisse réellement devenir «un petit village planétaire où chacun pourra recevoir son gâteau en toute quiétude et plénitude».

Nombreux sont ceux qui sont d’avis que Serge Bahati marche sur les traces des illustres personnalités telles Mahatma Gandhi, Mère Theresa de Calcuta, Nelson Mandela, Frédéric de Klerk, Desmond Tutu, Denis Mukwege. Par conséquent, ils n’écartent pas la possibilité de voir ce RD-Congolais être nobélisé dans sa catégorie de prédilection: celle de la paix. «Toutes proportions gardées, le CULPAC marche en convergences croisées avec le Nobel de la paix, prix d’excellence…», soutiennent-t-ils pour tenter d’expliquer leur vision selon laquelle Serge Bahati, décrit comme «une lumière de paix incarnée dans un avenir verdoyant», est bien parti pour tenter de remporter un jour le Nobel de la paix.

Le CULPAC est une organisation de la Société civile considéré comme «le soldat de la défense des Droits humains pour le bien de l’humanité, de la paix, socle de la convivialité entre les peuples et les nations, et de la sublimation de l’Etat des droits démocratiques». Le CULPAC fonde son action et son combat sur la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Ce texte solennellement adopté par l’ONU le 10 décembre 1949, constitue son «bréviaire» et passe pour un «document quasi dogmatique de l’action du CULPAC».

Laurent OMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page