Société

Ramadan: COMACO apporte le sourire à plus de 15000 pauvres

La Communauté musulmane Ahmadiyya au Congo -COMACO- a, dans le cadre du mois sacré de Ramadan qui s’est clôturé jeudi 13 mai, assisté plus de 3000 familles pauvres disséminées dans 16 provinces de la RD-Congo. «Grâce aux contributions des imams et de son ONG «Humanity First» -Humanité d’abord-, cette communauté islamique a visité des prisonniers civils dans d’autres provinces de la RD-Congo à qui elle a apporté des dons de vivres et de non vivres», a fait savoir le représentant légal de la Communauté musulmane Ahmadiyya, Amir Khalid Mahmood, au cours d’un entretien avec la presse, mardi 11 mai 2021.

«Je n’ai jamais été empêché d’aller à la mosquée pour prier ou de jeûner. Donc je confesse librement ma foi islamique en RD-Congo comme je pouvais le faire chez moi au Pakistan. Je remercie Allah du fait que même cette fête de Ramadan, nous sommes en train de la célébrer avec beaucoup de liberté et en compagnie de certains chrétiens RD-congolais», a indiqué Amir Khalid Mahmood. Il s’est également réjoui du fait que la célébration de ce mois sacré du Ramadhan qui est comme une chance accordée à chaque musulman afin d’améliorer son état spirituel vis-à-vis de Dieu, s’est bien déroulée.

C’est dans ce contexte qu’il invite tous les musulmans à profiter de ce mois de grâce pour implorer à Allah le retour de la paix dans le monde et d’éradiquer la pandémie du Coronavirus qui continue à endeuiller les familles. «Le mois de Ramadan est le mois où le Coran a commencé à être révélé, le Livre qui comprend des conseils pour l’humanité et des preuves claires de l’orientation et des signes divins qui font la distinction entre la vérité et le mensonge», a rappelé Amir Khalid Mahmood. Par conséquent, a martelé le représentant légal, en tant que troisième forme pratique d’adoration, le jeûne est obligatoire pour tout musulman majeur, qui n’est ni malade ni en cours de voyage.

Après avoir pris un repas avant l’aube du crépuscule du matin jusqu’au coucher du soleil, il faut s’abstenir de manger, de boire et de s’accoupler. Ce, à l’exception du malade et du voyageur qui doivent jeûner à un autre moment pendant le même nombre de jours. Le représentant légal de la COMACO a souligné que le jeûne est une source de bénédictions infinies. Le représentant légal de la COMACO s’est également réjoui du fait qu’en RD-Congo, pays laïc, ce mois de Ramadan est également célébré comme chez lui au Pakistan, pays islamique.

TM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer