Société

Makala: les quartiers Tampa et Bagata se vident de leurs habitants

Le gouvernement de la République appelé à s’impliquer sur le problème d’ordre sécuritaire que traverse la commune de Makala. L’insécurité qui sévit dans cette partie de la ville de Kinshasa a poussé les populations des quartiers Tampa et Bagata à se déplacer massivement vers d’autres contrées. Des maisons et parcelles sont abandonnées en raison de multiples attaques des «Kuluna» qui font la loi dans cette partie de la ville. Abordée par «AfricaNews», une habitante de ce secteur a révélé que les éléments de la Police nationale congolaise -PNC- seraient derrière cette affaire en créant des affinités avec ces bandits urbains. Raison pour laquelle ils restent aphones face à cette situation alarmante.

«Rien ne sera fait si l’Etat RD-congolais ne prend pas des mesures draconiennes face à ces gangsters. Nous avons peur de circuler même la journée à cause de ces bandits qui paraissent plus forts. Ce qui n’est pas clair, les éléments de la Police n’arrivent pas à nous sécuriser. C’est déplorable!», s’est plainte une maman qui n’arrive pas à retenir ses larmes, en lançant un appel au Chef de l’Etat de prendre des mesures qui s’imposent avant que la situation ne devienne pire.

«Nous en avons marre. On ne sait plus si nous vivons dans notre pays ou ailleurs. Nous sommes en train de vivre ce que nous voyons à la télévision sur la guerre russo-ukrainienne. Nos frères et sœurs ont abandonné leurs maisons et parcelles pour le problème de Kuluna. Nous sommes en insécurité», a-t-elle déploré. La population de cette contrée accuse les forces de l’ordre de n’être pas intervenues à temps pour éviter le pire et accomplir sa mission de protéger les civils.

Triomphe EFONGE        

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page