Société

Paulin Mukendi fait mentir Me Liyolo

Me Alfred Liyolo, l’un des célèbres sculpteurs RD-congolais, est purement qualifié de menteur. C’est ce qui ressort de la dernière sortie médiatique du collectif des avocats de Paulin Mukendi, l’initiateur de l’institution Muana Mboka. «Nous sommes ici pour un homme, un menteur, Alfred Liyolo, puisqu’il s’agit de lui. Il raconte des histoires rocambolesques au sujet de l’institution Muana Mboka, le Trophée panafricain de l’excellence, initié par Paulin Mukendi Benga-Kuna», a affirmé Donatien Beledu, secrétaire général du Trophée Muana Mboka, samedi 8 août 2015, lors d’un entretien avec la presse RD-congolaise en la salle de conférence de la paroisse Notre Dame de Fatima, dans la commune de la Gombe.
Ces affirmations font suite aux propos tenus par ce sculpteur lors de son point de presse de samedi 25 juillet 2015. Au cours de cet échange avec la presse, Alfred Liyolo a revendiqué la paternité du Trophée Muana Mboka non sans traiter Paulin Mukendi de plagiaire. Preuve à l’appui, Me Liyolo a exhibé le modèle originel de trophée qu’il a créé et de celui que Paulin Mukendi aurait plagié. Pour le sculpteur, l’initiateur du Prix Muana Mboka n’a pas respecté les clauses de contrat qui les liaient. A en croire ses propos, le contrat n’a été respecté que durant les trois premières éditions. Et qu’à partir de la quatrième édition jusqu’à la dixième actuellement, Paulin Mukendi s’est mis à trafiquer son œuvre à des fins lucratives.
Affirmations rejetées en bloc par les avocats conseils de Paulin Mukendi. «C’est plutôt à la quatrième édition, à la demande de l’initiateur et concepteur du Trophée Muana Mboka, que Liyolo a été appelé pour donner du volume et du relief au Trophée Muana Mboka et non de créer un nouveau trophée selon sa conception. Ses prestations ont été honorées. Toujours à la demande de Paulin Mukendi, Liyolo a reproduit 16 trophées pour les 16 lauréats de la quatrième édition de Muana Mboka. Son service a été payé», ont précisé les avocats conseils de Paulin Mukendi. Il est clair que, selon ces avocats, la paternité du Trophée Muana Mboka revient à Paulin Mukendi. C’est lui-même qui l’a conçu. Son design a été dessiné par un jeune artiste, alors étudiant à l’Académie des beaux-arts de Kinshasa et exécuté par l’artiste-sculpteur Guillaume Banga.
Juste après l’exposé des avocats, le comité directeur de Muana Mboka a rassuré tous les lauréats de dix précédentes éditions, particulièrement le couple présidentiel, que le Trophée Muana Mboka qui trône dans leur salon n’est pas une œuvre volée, moins encore trafiquée, plagiée, vendue ou à vendre. «Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose», a conclu le collectif des avocats de Muana Mboka.
Stéphie MUKINZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer