Société

Kinshasa : Mont-Ngafula a hâte de voir les travaux débuter de construction du marché de Matadi Kibala

Le 1er septembre 2020, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a posé la première pierre marquant la construction du marché moderne de Matadi Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula, à l’Ouest de Kinshasa. Un projet réalisé par le Programme d’appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraîchers -PAPAKIN-, grâce au financement du Fonds international de développement agricole -FIDA. Depuis, dans le chef de la population de cette partie de la capitale, l’impatience se fait sentir. Le constat est fait à travers une mini-enquête réalisée sur le terrain, précisément au marché pirate de Matadi Kibala, par une équipe de reporters d’AfricaNews. Des vendeurs de divers articles, des acheteurs ou clients, les habitants proches du lieu où sera érigé le nouveau marché ainsi que des passants, tous ont réagi à notre micro, dans le sens de soutenir l’initiative de construire un marché moderne à Matadi Kibala, rendue possible grâce à l’implication du gouverneur de la ville de Kinshasa qui tient à moderniser tous les marchés de la capitale dans le cadre de son programme Kinshasa Bopeto. Dans l’ensemble, la population de Mont-Ngafula a hâte de voir les travaux débuter. «Nous voulons le développement de notre contrée. Et nous adhérons à cette idée de construire un marché moderne à Matadi Kibala. Ainsi, nous verrons notre quartier connaitre un développement rapide parce qu’à voir la maquette, cette infrastructure va attirer du monde dans notre contrée», a déclaré Anny Kanku, vendeuse à Matadi Kibala. Et d’ajouter: «on voit des gens vendre à même le sol le long de la chaussée. Ils encourent de gros risques d’accidents et d’autres intempéries. Tous ces produits alimentaires qu’on vend ici sont exposés à des risques de contamination parce que tout se passe dans la négligence de l’hygiène. Donc, avec un marché moderne, comme promis par le gouverneur Gentiny Ngobila et ses partenaires, tous les vendeurs seront casés dans de bonnes conditions de travail». Sur le plan sécuritaire, ce marché moderne offre aussi l’avantage d’abord aux vendeurs, d’être à l’abri de beaucoup d’intempéries, de garder leurs marchandises dans des endroits sûrs contrairement au spectacle désolant auquel ils sont habitués en saison de pluie. Ensuite aux acheteurs, de fréquenter un lieu de négoce moderne qui offre toutes les conditions voulues: la mobilité, le parking pour véhicules, et autres.

«Toute personne qui aspire au développement, doit soutenir l’idée de construire un marché moderne à Matadi Kibala. Quand je vois la maquette, je me dis que ce marché fera notre fierté. Ça sera le marché le plus beau de la ville de Kinshasa. Nous demandons au gouverneur Gentiny Ngobila de s’impliquer pour que ce marché soit effectivement construit», a réagi Thomas Matondo, tenancier d’une boutique à Matadi Kibala. Et de poursuivre: «nous encourageons le gouverneur de la ville, nous l’avons vu poser la première pierre. Qu’il veille à ce que l’argent ne soit pas détourné car il en va de son image. S’il laisse des empreintes avec pareils projets dans la ville, nous allons l’applaudir abondamment et son nom restera gravé dans nos têtes». Riverain du marché, Armand Menda estime que ce lieu de négoce moderne va automatiquement occasionner l’aménagement et la construction de l’avenue qui mène vers le lieu où sera érigé le marché. A l’en croire, cette avenue très fréquentée est en mauvais état. Pendant la saison de pluie, renchérit-il, il est difficile d’y passer. «D’où, la nécessité de voir les travaux commencer et arriver au bout», a-t-il soutenu.

Impact socioéconomique du projet

Avec plus de 1300 vendeurs, le marché Matadi Kibala constitue une porte d’entrée et un point de chute des produits vivriers et maraîchers en provenance du Kongo central, Kwilu, Kwango et de différents points des sites agricoles vers la ville de Kinshasa. Avec sa modernisation, la chaine de production sera contrôlée jusqu’au lieu de consommation, et les vendeurs restés longtemps exposés à des intempéries de tout bord, à l’insalubrité ainsi qu’aux accidents, seront désormais à l’abri total. Comme l’avait souligné le coordonnateur national de PAPAKIN lors de la cérémonie de la pose de la première pierre, toutes les conditions seront désormais offertes à la conservation des produits maraîchers, les produits destinés à la vente ainsi que d’autres produits dans des stands bien ciblés, le tout dans un environnement sain. Le marché moderne de Matadi Kibala comprendra notamment des étalages pouvant servir environ 1000 vendeurs, deux galeries marchandes, des entrepôts de stockage, des chambres froides positives, des échoppes modernes spécialement pour la vente des légumes bio, un bâtiment administratif, des blocs sanitaires, des points d’eau -borne fontaine-, un parking et différents aménagements. A ce jour, les quatre entreprises attributaires du marché réparti en 5 lots, en plus du forage, pour un coût total d’USD 5.044.631, sont prêtes à démarrer les travaux, dès que la délocalisation des actuels occupants du site sera effective. Le site sur lequel sera érigé le marché moderne de Matadi Kibala appartenait à la chefferie Kiese qui l’a cédé volontiers à l’État pour y construire ce lieu prestigieux de négoce pour l’intérêt de la population non seulement de Matadi Kibala ou Mont-Ngafula, mais de Kinshasa en général. Matadi Kibala sera le deuxième marché construit durant la 3ème République, après celui de la Liberté Laurent-Désiré Kabila de Masina.

Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer