Société

Les Africains veulent un marché aérien unique d’ici 2017

États-Unis-dAfrique
Les compagnies aériennes africaines veulent se développer comme toutes les autres du monde. Elles travaillent pour la libéralisation du ciel africain qui, selon elles, reste le symbole le plus efficace de ce développement. Au cours de la  47ème Assemblée des compagnies aériennes africaines -AFRAA-,  tenue à Brazzaville, les responsables de compagnies aériennes ont discuté sur la mise en place d’un marché aérien unique en Afrique.
Ces compagnies aériennes sont prêtes à coopérer à travers des alliances pour le développement de leur secteur. Fatima Moussa, présidente d’AFRAA et directrice de la compagnie aérienne Ecair de Brazzaville, a souligné que ces assises sont très importantes et marquent déjà le début du développement de leur secteur.
«Nous avons pris des options d’étudier les voies et moyens qui permettront une bonne coopération entre compagnies aériennes africaines. C’est une garantie pour notre survie. C’est aussi pour le bénéfice des passagers africains afin de leur offrir plus d’opportunités de voyager à l’intérieur du continent, a-t-elle fait savoir avant rappeler: «déjà en 1988 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, les ministres africains chargés de l’aviation civile, avaient relevé le manque de coopération entre les compagnies du continent».
Fatima Moussa a, par ailleurs, exhorté les Etats africains à accompagner les compagnies africaines engagées désormais à œuvrer ensemble. «Nous avons demandé aux gouvernement représentés à ces assises de Brazzaville de nous aider à baisser les prix de toutes les prestations des compagnies aériennes afin de nous permettre d’être compétitives. Quand on est dans un environnement où tout coûte cher, il est difficile de dégager des bénéfices pour les compagnies aériennes», a-t-elle laissé entendre.
Pendant ces deux jours de travail, les responsables d’une trentaine de compagnies aériennes africaines ont également débattu sur la croissance du transport aérien pour la mise en place d’un marché aérien unique en Afrique. Denis Sassou N’guesso, président de la République du Congo – Brazzaville-, s’est déjà prononcé lors de son discours à l’ouverture de cette 47ème Assemblée des compagnies aériennes africaines en faveur  de l’établissement d’un marché unique en Afrique d’ici 2017 soulignant que la République du Congo/Brazzaville a engagé un vaste programme de construction d’infrastructures aéroportuaires modernes pour y parvenir.
L’AFRAA  regroupe 45 compagnies aériennes africaines membres ainsi qu’une centaine de partenaires industriels de la compagnie aérienne nationale du Congo Brazzaville  -ECAIR-.
Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer