Société

Handisport: la FLEM forme et sensibilise les enseignants

A Kinshasa, la Fondation Lève-toi et marche -FLEM- poursuit sans désemparé sa mission en faveur des personnes vivant avec handicap -PVH. Après avoir renforcé en capacité les Organisations de la Société civile -OSC- s’occupant des PVH sur le développement organisationnel, le plaidoyer et le handisport, la FLEM a initié, depuis lundi 10 mai 2021 à l’Institut Kimbuta dans la commune de Kasa-Vubu, une formation à l’attention des enseignants -du primaire et du secondaire- ainsi que des inspecteurs. Un échantillon d’une trentaine d’enseignants et inspecteurs participe à cette formation sur laquelle les rideaux vont tomber le jeudi 13 mai 2021.

Cette formation, selon Amédée Chapenda, assistant financier et administratif à la FLEM et représentant de la Sœur Liliane Mujing, coordonnatrice de cette fondation, est un forum du cours d’éducation physique et sportive adapté aux élèves vivant avec handicap. «Nous nous sommes réunis pour discuter autour du programme du cours d’éducation physique et sportive adapté aux élèves vivant avec handicap. Depuis 3 ans, des démarches sont menées au niveau du ministère de l’EPST pour que ce cours soit d’application. Nous voulons faire en sorte que ce cours soit dans le programme national et opposable à toutes les école», a-t-il renseigné. Et de poursuivre: «C’est dans ce sens que nous sommes dans la province éducationnelle de Kinshasa avec ces 5 zones. On est en train d’échanger avec une trentaine d’enseignants debouts et assis autour de cette question».

Ainsi, Kinshasa vient de marquer son nom sur la liste des provinces éducationnelles ayant bénéficié de cette formation. «D’autres provinces éducationnelles ont déjà bénéficié de cette formation, notamment la Tshopo, le Bas-Uélé, Kasaï Central, Kasaï Oriental, le Katanga dans son ancienne configuration, Kongo Central auxquelles s’ajoute Kinshasa», a fait savoir Amedé Chapenda, signifiant que durant cette session, les formateurs vont développer des sujets relatifs à l’importance du cours d’éducation physique pour les PVH et à la notion de pédagogie par compétence qui est l’approche utilisée pour mettre en place le programme de ce cours, avant d’exposer sur quelques leçons modèles au cours desquelles des élèves handicapés vont être intégrés. 

Cette session de formation a été lancée 48h après celle organisée au Centre Bondeko à l’attention des OSC-PVH. «Nous avons appris pas mal de choses et sommes sortis avec un bagage important. Nous avons renforcé nos capacités sur la gestion, la bonne gouvernance, la mise en place et le fonctionnement du réseau et nous avons chuté avec le sport des PVH dont la discipline phare est le handball assis», a témoigné Alexandre Lusivikadio, un des participants, au terme de la cérémonie de clôture intervenue samedi 8 mai. Il a en outre souligné que «c’était une formation riche en matière et nous avons connu des interventions et des formateurs de qualité. Coup de chapeau à l’organisateur pour le choix des formateurs».

De l’avis d’Alexandre, cette formation va aider les OSC-PVH de Kinshasa en termes par exemple de gouvernance participative, gouvernance citoyenne et les principes qui en découlent. «Nous devons vraiment mettre ces enseignements en application pour que nos structures puissent être efficaces et que nous puissions avoir la facilité d’atteindre nos objectifs. Ce genre de formation est nécessaire pour permettre à ce que le changement de la qualité de vie de la personne handicapée soit une réalité dans notre pays», a-t-il déclaré, rassurant que des séances de restitution vont être organisées pour permettre que «nous puissions émettre sur une même longueur d’ondes».

Laurent OMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page