Société

La route Elengesa en voie de disparition, Kimbuta interpellé

Depuis un bon moment, les habitants du quartier Kimbangu, dans la commune de Kalamu, de Ngiri-Ngiri et de Makala sont butés à un sérieux problème de transport. Ce calvaire est dû à l’état piteux de l’avenue Elengesa, une route qui se détériore davantage. A partir du marché Mariano jusqu’à atteindre l’arrêt le destin de Makala, la route est devenue impraticable. Des nids-de-poules se comptent par dizaine. Une situation qui pousse notamment les chauffeurs de taxis à éviter cet itinéraire, rendant le transport en commun difficile et rarissime dans ce coin de la capitale RD-congolaise.
Etant donné que la route Elengesa est la principale artère qui relie trois communes, à savoir: Ngiri-Ngiri, Kalamu et Makala, la population de ces trois communes sollicite au gouverneur de la ville de Kinshasa, André KimbutaYango, de pouvoir faire quelque chose pour que la route Elengesa soit réhabilitée dans un bref délai. «Nous sommes dans la difficulté d’exercer notre travail parce que la route n’est pas bonne. Il y a belle lurette depuis que nous avons lancé un appel au gouverneur de la ville. Nous sommes fatigués d’attendre», a déclaré un chauffeur de taxi bus.
Selon un témoignage recueilli sur place, suite au délabrement de cette route, même les motocyclistes n’arrivent plus, eux aussi, à bien faire leur travail. «Maintenant, nous sommes devant un danger permanent, car il y a plusieurs accidents qui se produisent à cause de ce mauvais état de la route», a affirmé un motocycliste.
De son côté, la population se plaint incessamment, car il est devenu difficile d’attraper un moyen de déplacement pour atteindre le centre ville. «On peut passer entre 45’ et 1h30’ pour trouver un taxi pour la Place Victoire sur la route Elengesa», a confié un habitant de la commune de Ngiri-Ngiri. A en croire un habitant du quartier Kimbangu, dans la commune de Kalamu, les autorités et chefs de quartiers ont plusieurs fois alerté les autorités compétentes pour que cette route soit réhabilitée mais jusqu’à présent rien n’est fait. Les dossiers traînent encore à l’Hôtel de ville de Kinshasa.
Madame KAHINDO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer