Société

La RD-Congo rafle le premier prix de l’ITIE

«En décernant ce premier prix de la transparence à la RD-Congo, surtout en matière de la divulgation de la propriété réelle, l’ITIE internationale a réfuté toutes les thèses selon lesquelles il y avait mauvaise gouvernance dans le secteur extractif de la RD-Congo», s’est réjoui Georges Wembi, ministre du Plan et président du comité exécutif de l’ITIE/RDC
Les efforts fournis par la RD-Congo dans la divulgation des revenus du secteur extractif, de la propriété réelle, de la fiabilisation des données, de l’exhaustivité des entreprises publiques et privées ainsi que… du cadre référentiel viennent d’être reconnus et récompensés. A Lima au Pérou en février dernier, le pays de Joseph Kabila a raflé le tout premier prix de l’Initiative pour la transparence des industries extractives -ITIE- depuis sa création en 2002. Jeudi 10 mars 2016 à l’Hôtel du gouvernement, le comité exécutif de l’ITIE/RDC a présenté officiellement cet award à la population à travers une conférence de presse. «Le chemin parcouru pour arriver aujourd’hui à ce prix a été parsemé de tant d’embuches que nous avons franchies progressivement. De l’exhaustivité des entreprises et du cadre référentiel en passant par la matérialité des déclarations, la fiabilisation des chiffres ainsi que le contexte groupe multipartite, notre comité exécutif, est parvenu à baliser ce chemin», s’est félicité Georges Wembi, ministre du Plan et suivi de la Révolution de la modernité assumant également la présidence du comité exécutif de l’ITIE/RDC.
Les membres du gouvernement, la Société civile, les entreprises, les régies financières, les partenaires au développement, les sénateurs…bref, toutes les parties prenantes à l’ITIE se sont retrouvées au Salon bleu de l’Hôtel du gouvernement. Objectif: présenter à la population le prix décerné à la RD-Congo, à Lima au Pérou, lors des travaux de la Conférence mondiale de l’ITIE/internationale. Motif de fierté, le ministre du Plan et de suivi de la Révolution de la modernité a dédié ce prix au Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange. Modeste, le président du comité exécutif de l’ITIE/RDC est conscient du chemin à parcourir. «L’on ne peut affirmer ici que la mise en œuvre de l’ITIE en RD-Congo a rendu toutes choses parfaites dans la gestion des revenus du secteur extractif. Le gouvernement de la République va poursuivre la lutte contre la fraude et la contrebande ainsi que toutes les formes de corruption dans le secteur de l’industrie extractive», a rassuré Georges Wembi. Et de renchérir: «en décernant ce premier prix de la transparence à la RD-Congo, surtout en matière de la divulgation de la propriété réelle, l’ITIE internationale a réfuté toutes les thèses selon lesquelles il y avait mauvaise gouvernance dans le secteur extractif de la RD-Congo». Présentant ce trophée, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a affirmé que la clarté de la matière avec laquelle ce trophée a été fabriqué fait juste allusion à la transparence caractérisant le secteur extractif RD-congolais. «Ce n’est pas un prix que nous avons négocié. C’est un prix que nous avons mérité», a-t-il insisté.
Il est également important de signaler que la RD-Congo a adhéré à l’ITIE/internationale en 2005 et a été déclarée pays conforme le 2 juillet 2014. A partir de 2007, l’ITIE/RDC publie régulièrement ses rapports. Ce qui lui vaut d’ailleurs ce prix et fait d’elle une référence en cette matière. N’ayant pas rempli toutes les exigences indiquées par l’ITIE/internationale, la RD-Congo a été suspendue temporairement pendant douze mois en 2013. «Qu’on s’en souvienne lors de cette suspension, le chef de l’Etat avait instruit le gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de l’ITIE sans désemparer jusqu’au résultat final comme on peut le constater aujourd’hui. L’engagement du Président de la République n’a point défailli et reste intact. Car, il avait même déclaré à cet époque que si notre pays est exclu de l’ITIE pour non-respect total de la norme, nous continuerons à faire l’ITIE sans l’ITIE/internationale», a rappelé Georges Wembi. Nommé par ordonnance présidentielle, le coordonateur de l’ITIE/RDC est entouré d’une équipe d’experts pour l’exécution au quotidien de la mise en œuvre des normes et principes de l’ITIE. Qu’à cela ne tienne, les efforts fournis par la RD-Congo dans la déclaration de la propriété réelle des entreprises ont retenti jusqu’à… Lima au Pérou en Amérique latine.
Barick BUEMA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer