Société

La Fondation Probité invite les autorités à renforcer les mesures sécuritaires

Plus de 4000 évadés de l’ex-Prison centrale de Makala sont dans la nature. Certains commettent déjà des crimes. La Fondation Profité a condamné ses actions et appelle les autorités publiques à renforcer les mesures de sécurité dans la ville de Kinshasa.
La Fondation Probité s’inquiète de la présence de plus de 4000 évadés de l’ex-Prison centrale de Makala, circulant, presque librement, dans la ville de Kinshasa. «Quand j’ai appris cette nouvelle, je n’ai pu la réaliser. Comment cette prison, qui est si bien protégée, a pu être maitrisée par les hommes, utilisant les armes blanches et traditionnelles. Je me suis demandé comment allons-nous vivre?», s’est interrogé François Osodu, coordonnateur de la Fondation Probité, qui a signalé que des Kuluna tracassent la population de Kinshasa.
La Fondation Probité a appelé les autorités à prendre des mesures idoines pour sécuriser la population et ses biens. «Je crois que nos autorités vont trouver des stratégies pour traquer ses évadés qui risque de rendre la vie encore difficile aux Kinois», a-t-il suggéré.
La ville de Kinshasa a vécu une scène terrible de son histoire le 17 mai 2017 lorsque plus de 4000 prisonniers s’étaient évadés du Centre pénitentiel de Makala. Selon les autorités publiques, cette scène a été organisée par les milices de Bundu Dia Congo, venues libérés leur chef suprême Ne Mwanda Nsemi.
Sensibilisation des femmes sur les IST et le VIH/SIDA
Dans le cadre de ses activités pour l’année 2017, la Fondation Probité prévoit d’organiser une série d’activités, entre autres la marche de santé au mois de juin 2017. Cette activité vise à sensibiliser les femmes sur les infections sexuellement transmissibles -IST- et le VIH/SIDA. «L’année 2017 est dédiée à la sensibilisation de la femme sur les IST et les VIH/SIDA. C’est dans cette optique que nous comptons organiser au mois de juin prochain une marche de santé au cours de laquelle nous allons brandir les banderoles portant les messages de prévention contre les IST et le VIH/SIDA. Cette marche de santé connaitra la participation de plus de 3000 jeunes», a annoncé François Osodu, qui a également signalé l’opération de dépistage volontaire pendant la marche.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer