Société

Kinshasa: Gentiny Ngobila lance la 2ème édition du Salon E-commerce et Fintech à Rotana hôtel

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a lancé, vendredi 12 mars, l’ouverture officielle de la 2ème édition du Salon E-Commerce et FinTech. Organisée par la structure Tinda pendant deux jours à Rotana Hôtel, dans la commune de la Gombe, cette 2ème édition a porté sur le thème: «Intégration des solutions E-Commerce et FinTech dans le quotidien des RD-Congolais face à la Covid- 19».

Dans son mot de circonstance, Gentiny Ngobila Mbaka a commencé par remercier la direction de Tinda pour avoir placé sous son patronage l’organisation de ce salon. Ensuite, l’autorité urbaine a fait comprendre qu’actuellement, la technologie financière dénommée FinTech fait partie intégrante du quotidien de tous; et le dynamisme de son industrie, a-t-il ajouté, a bénéficié du contexte économique et social particulier suscité par la pandémie de la Covid-19. «Malgré la crise engendrée par cette maladie, les services financiers numériques ont permis aux particuliers ainsi qu’aux entreprises d’assurer leur fonctionnalité», a fait savoir Gentiny Ngobila.

Pour le chef de l’Exécutif provincial de Kinshasa, cette pandémie, au-delà d’être une crise sanitaire et surtout socio-économique, elle a été un accélérateur de la transformation digitale à travers le monde en général et particulièrement en Afrique. Le premier citoyen de la ville de Kinshasa n’a pas manqué de saluer les efforts de Tinda, organisateur de ce salon, pour sa contribution à la traduction de la vision de la RD-Congo sur le numérique. Ainsi, cette structure de livraison à domicile et en points relais en RD-Congo et au Congo Brazzaville a mis à la disposition des Kinoises et Kinois un noyau d’experts nationaux capables de développer des solutions qui profiteront, selon le gouverneur Ngobila, aussi bien à l’administration urbaine qu’aux entreprises qui pourront y recourir afin de répondre aux attentes de la population. L’occasion faisant le larron, le gouverneur Ngobila a rappelé à l’attention de l’assemblée qu’au mois de septembre 2019, la ville de Kinshasa avait abrité, sous le haut patronage du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, l’atelier de validation du «Plan national du numérique».

Il s’agissait d’un document de planification stratégique qui a engagé, a précisé le patron de la ville de Kinshasa, la nation toute entière dans sa transition numérique. D’après lui, ce document avait connu une contribution multiforme qui témoignait la détermination de la population RD-congolaise d’adopter le numérique dans son style de vie. Ceci a permis au gouverneur de la ville d’affirmer que la révolution numérique est en marche et qu’elle poursuit son bonhomme de chemin.

«Pour ce faire, il a été créé, au niveau du gouvernement provincial, l’Agence provinciale pour le développement du numérique de Kinshasa, qui s’avère être un instrument stratégique pour accélérer le processus de digitalisation de divers services urbains», a précisé Gentiny Ngobila. Le numéro un de la capitale RD-congolaise s’est dit persuadé qu’en tirant les meilleurs profits du numérique, la ville peut accroître la performance de son économie, améliorer les connaissances et assurer l’efficacité des institutions. Gentiny Ngobila a ainsi voulu partager avec la structure Tinda sa vision de voir la culture numérique gagner toutes les couches de la population et toutes les mœurs des administrations.

Pour l’autorité de la ville, le numérique doit s’imposer comme une seule et même substance de la traçabilité administrative et financière, de la confiance au commerce électronique et à la banque à distance, de la sécurisation des documents administratifs, surtout en matière de délivrance des actes d’état-civil. Au regard des potentialités du génie RD-congolais, Gentiny Ngobila a pris le pari d’inscrire que d’ici quelques années, au travers de l’Agence provinciale pour le développement du numérique de Kinshasa, comme un hub technologique de la RD-Congo. Profitant de cette occasion, le gouverneur de la ville a tenu à remercier également Arnaud Ngatcha, adjoint à la Mairie de Paris en charge de l’International et de la Francophonie, pour sa participation à ce salon, en vidéo conférence au Panel 2 de la journée de samedi 13 mars prévue pour la clôture de ces assises. Ce qui constitue, a-t-il reconnu, un signe de raffermissement des relations de coopération bilatérale existant entre Paris et Kinshasa.

Pour clore son propos, Gentiny Ngobila a exprimé ses vœux de plein succès pour ce salon auquel il a attaché, a-t-il souligné, une grande importance. Pour sa part, le Directeur général de la structure Tinda a, lui aussi, remercié le gouverneur de la ville pour son accompagnement à cette vision qui s’est matérialisée pendant deux jours.

A en croire Bony Maya, celle-ci aura des effets positifs à court, moyen et long terme. Cette cérémonie à laquelle ont pris part le représentant de la Banque centrale du Congo, quelques membres de l’Exécutif provincial de Kinshasa, le bourgmestre de la commune de la Gombe, des représentants des banques et des entreprises de télécommunication ainsi que d’autres invités, s’est clôturée par une visite guidée de différents stands montés sur place.

OK

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page