Société

Jacques Muderhwa: «Consommer les fruits et légumes est une recommandation primordiale pour avoir une alimentation saine»

Pour être en bonne santé, une alimentation équilibrée s’impose. Jacques Muderhwa, spécialiste en nutrition au Scaling up nutrition -Renforcement de la nutrition- table sur cette question. «Consommer les fruits et légumes par jour, comme nous le recommande les nutritionnistes est indispensable à notre organisme, car étant riches en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants, nous aide à lutter contre de nombreuses maladies et maintenir le bon fonctionnement de celui-ci», recommande-t-il dans un entretien au journal «AfricaNews».
Jacques Muderhwa, spécialiste en nutrition au Scaling up nutrition -Renforcement de la nutrition- table sur la consommation des fruits et légumes chaque jour en vue d’avoir une alimentation saine. Il énumère ici plusieurs phases dans cette consommation. Dans la phrase «Consommez 5 fruits et légumes par jour», Jacques Muderhwa fait savoir que son attention est plus focalisée sur cette phrase sans mentionner le nombre comme énoncé dans cette étape. «Chaque jour, à chaque repas, nous devons manger de manière nutritionnelle et équilibrée tout en intégrant les fruits et légumes dans nos habitudes alimentaires. C’est une recommandation primordiale pour avoir une alimentation saine», note ce spécialiste en nutrition.

Apports des fruits et légumes dans l’organisme humain

Quant aux bienfaits de ces condiments, il précise qu’ils sont remplis de nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme comme des vitamines, minéraux et fibres. Ils jouent un rôle protecteur en aidant à lutter contre de nombreuses maladies cardiovasculaires, le diabète ou l’excès de mauvais cholestérol, l’obésité, etc. «Ils contiennent en plus des antioxydants qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres étant les substances produites au cours du fonctionnement normal de l’organisme», argumente le maitre en santé publique.
Consommer les fruits et légumes varie selon l’âge
Ce spécialiste tient à préciser que manger les fruits et légumes varie selon la tranche d’âge. Pour le cas de la femme enceinte, il évoque que les besoins nutritionnels augmentent avec son état vers la fin du premier trimestre. «Elle doit revoir son alimentation, adapter sa grossesse à son alimentation, manger toujours de manière équilibrée, cela revient à dire que ses repas ne doivent pas manquer des fruits et légumes», insiste le spécialiste. Par exemple, cette femme va associer le petit déjeuner le matin avec de la banane ou une tranche d’ananas selon la saison car notre pays est doté de plusieurs variétés de fruits et de légumes. A ce titre, il y a un embarras de choix: feuilles de manioc, d’amarantes, de patate douce, l’oseille, etc. Comme son état la pousse à grignoter, elle pourra consommer un fruit de temps en temps durant la journée. Après l’accouchement, elle doit continuer à les consommer car elle allaite l’enfant. Le nourrisson doit être allaité du lait d’une mère bien nourrie exclusivement les six premiers mois.
Vers la fin du sixième mois, la mère commencera à intégrer les fruits dans les repas de l’enfant. «Elle les lui donnera sous forme de jus mélangé avec une petite quantité d’eau potable de peur que le gout ne soit trop prononcé dans la bouche de l’enfant. Le jus doit provenir des fruits frais même pour les adultes», martèle Jacques Muderhwa. D’une facon générale, que ce soit pour les enfants et les adultes, les fruits doivent être consommés sous diverses formes: jus d’orange ou d’ananas pressé, cru, cuit, compote, etc. Le tout à consommer sans sucre ajouté! Le spécialiste en nutrition mentionne que les jus vendus en grandes surfaces ou dans les alimentations sont à éviter. «Ces boissons sont remplies de produits chimiques qui ne vont rien par rapport à ceux qui sont frais». Dès que l’enfant accède à l’alimentation complémentaire, durant ses repas qualifiés de collation, la mère lui donnera régulièrement de la bouillie ou la purée de la banane bien mure, par exemple, car elle est riche en fibres, potassium, phosphore, magnésium, vitamines A, B, E et C.
Parmi ses nombreux bienfaits sur l’organisme, elle combat les constipations. Concernant les légumes, «la mère va cuire les légumes telles que les épinards ou les bitekuteku qu’elle va par la suite écraser pour une bonne ingurgitation de l’enfant. Par après, nous devons toujours garder cet élan dans la consommation des fruits et légumes jusqu’à notre vieillesse», indique-t-il. Jacques Muderhwa donne de précisions pour les cas des maladies non transmissibles comme le diabète. «La consommation des fruits et légumes doit tenir compte du régime que suit le malade. Il ne va pas consommer des fruits néfastes, contenant beaucoup de fructose -sucre- de peur qu’ils ne causent d’autres problèmes dans l’organisme», précise ce spécialiste en nutrition.
Selon lui, pour ceux qui ont un problème de gastrique, «les fruits contenant de l’acide comme les agrumes sont à bannir. Concernant les personnes atteints d’obésité, ils doivent réduire considérablement la quantité d’énergie apportée par les aliments c.-à-d. qu’ils vont éviter tout ce qui est sucré dans les jus n’étant pas naturels». En guise de conclusion, le maitre en santé publique souhaite à ce que la population consomme de plus en plus ces condiments. «Notre pays est béni de par l’abondance de ses fruits et légumes, consommons-les, selon les saisons, au moins un par jour. Pour les parents, apprenez la culture des fruits aux enfants, apportez leur des fruits après le service pour les inciter à les consommer durant toute leurs vies», recommande-t-il.
Harmony FINUNU

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page