Société

Ebola offre des bonnes opportunités d'affaires à Mbandaka

Je reviens fraîchement de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur où le virus d’Ebola a été déclaré ainsi que dans le territoire de Bikoro, à  130 km de Mbandaka. Dans la ville de Mbandaka, l’on a signalé 3 morts et aux environs de Bikoro près de 30 décès. Pourtant, à Mbandaka, comme j’ai eu à l’indiquer précédemment, la vie continue le plus son bonhomme de chemin le plus normalement du monde et les gens se comportent comme si un vent mauvais n’est pas passé par là.
Aussi curieux que cela puisse paraître, Le commerce marche du tonnerre. Les hôtels affichent complets, les snacks et restaurants ne désemplissent pas,  les véhicules sont tous pris en location et mes soeurs de patelin sont plus que contentes pour de raisons évidentes et souhaiteraient que ce vrai-faux virus résiste le plus longtemps possible. Le seul signe de Ebola les gens ne se saluent plus par la main et la présence obligatoire des sceaux d’eau lave main devant les institutions et les lieux publics. Mon oncle qui est très  politique et circule en ville avec sa radio collée à l’oreille m’a posé la question de savoir pourquoi le Président de la République ni son représentant, et encore moins le Premier ministre ne sont pas venus à Mbandaka pour leur apporter ne fut-ce qu’un reconfort moral pendant que le Gouverneur lui-même se trouve à Kinshasa en mission. Et d’ajouter qu’il a appris que notre pays aurait envoyé un message au Roi des Belges pour quelques chose de fâcheux qui s’est produit à Liège. De là, conclure que l’Equateur est une province oubliée, il n’ y a eu qu’un petit pas vite franchi par mon cher oncle. Quant à moi, j’ai été reçu par le Maire de la ville en ma qualité de notable de la province. A cause de l’embargo du gouvernement provincial, les médias locaux n’ont pas été associés à la campagne de sensibilisation de la population et toutes les informations relatives à ce catastrophe proviennent de médias  périphériques. Au cours de notre entretien avec le Maire, nous avons évoqué le dossier lié à l’organisation des festivités commémoratives des 60 ans de la ville de Mbandaka le 8 septembre prochain. Je profite de ce post pour féliciter et apporter mon  soutien à l’association des filles originaires de Mbandaka. On est ensemble.

Jean-Pierre EALE IKABE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer