Société

DCMS révolutionne le monde de la maintenance, l’entretien et le nettoyage

Spécialisée dans la maintenance, l’entretien et le nettoyage, Doko cleaning and maintenance services -DCMS- se distingue, depuis un temps, par ses prestations à Kinshasa, comme le fait remarquer Eric Masimo, son chargé de communication et relations extérieures. De bons témoignages fusent de partout notamment quelques entreprises avec lesquelles la société DCMS collabore déjà. Bon signe pour une firme qui s’installe à peine dans la capitale RD-congolaise.
En peu d’années d’existences, elle a signé beaucoup de réalisations. Les partenariats se créent. DCMS coopère avec Kibali Gold Mining, la Radiotélévision nationale congolaise -RTNC-, la province du Tanganyika, la province du Haut-Uélé et tant d’autres. Eric Masimo fait savoir que c’est pour la première fois que Kibali Gold Mining confie son drealing à une société RD-congolaise. C’est-à-dire son forage des mines. Pourtant, elle a toujours passé ce marché aux sociétés étrangères. DCMS travaille sérieusement pour pérenniser tous ces partenariats. «Ce n’est pas tout, il y a plusieurs entreprises qui croient à notre qualité de travail et à notre manière de faire les choses. C’est sur base de ces jugements que les autres font confiance à nous», révèle le chargé de communication et relation extérieure. «Nous tenons à aller de l’avant. DCMS tient à montrer au monde entier qu’elle veut révolutionner le monde de la maintenance, l’entretien et le nettoyage. Parce que nous sommes géants, nous avons noué et nous nouerons les accords avec les géants», souhaite-t-il. Et d’expliquer: «par nettoyage, c’est tous les travaux des surfaces. Par entretien, nous pensons aux bâtiments, à la climatisation, aux machines dans des grandes mines souterraines… Par maintenance, c’est tous les services que je venais de citer ci-haut. Je rajoute la plomberie et l’électricité». Par ailleurs, au-delà de la RD-Congo notamment à Kinshasa, Tanganyika et Haut-Uélé, DCMS a des représentations à San Francisco aux Etats-Unis d’Amérique, en Afrique du Sud et en Ouganda. L’ambition reste grande: conquérir toutes les 26 provinces du pays. Masimo compte apporter sa touche particulière à DCMS avec une bonne stratégie de communication. A travers cette société, son grand combat est celui de changer les mentalités de plusieurs personnes par rapport à leurs services qui sont la maintenance, l’entretien et le nettoyage. Car, dit ce professionnel de la communication, DCMS tient à offrir à la population, un environnement sain pour une santé saine.
PN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer