Société

Au Collège moderne le Figuier, les cours ont repris comme prévu

C’est déjà la rentrée scolaire 2016-2017. Au Collège moderne le Figuier -CMF-, à Binza-météo dans la commune de Ngaliema, a respecté le calendrier du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté. Dès 7 heures, l’école a accueilli les élèves accompagnés de leurs parents par une cérémonie de bienvenue.
Venant Kopi Kyangu Lomembe, coordonnateur des écoles de la Fondation Mukwanga dont CMF, a signifié que cet établissement se veut un milieu qui contribue à l’éducation et au développement intégral de la jeunesse. Il est d’avis que l’école est apolitique. A l’en croire, la valeur d’une nation se mesure par le quotient intellectuel de sa population.
Le Collège moderne le Figuier renouvelle ses engagements avec les parents d’élèves pour l’année scolaire 2016-2017.
Raison pour laquelle il a mis à la disposition des écoliers, qui reprennent le chemin de l’école, un programme national renforcé par des recherches à l’Internet et d’un laboratoire informatique où les enfants s’exercent à manipuler l’ordinateur et à l’apprentissage de l’anglais à partir de l’école maternelle. Aussi, le CMF dispose d’un laboratoire de chimie-biologie et physique.
Pour cette année, Venant Kopi Kyangu Lomembe, responsable de cet établissement privé, a ressenti le sentiment de joie après avoir constaté une rentrée effective malgré que certaine voix soutenaient la journée sans école. Une démarche qu’a condamnée Venant Kopi. Il a soutenu que l’école est apolitique.
Une bonne raison, pour lui, de remercier les parents qui renouvellent leur confiance au CMF en envoyant les enfants à l’école. Venant Kopi a poursuivi que les éducateurs du Collège moderne le Figuier ont mis la période de leur congé en profit en rentrant avec plein de forces.
«Les éducateurs se sont bien préparés pour bien entamer l’année scolaire 2016-2017», a-t-il constaté. Celui-ci n’a pas manqué de manifester sa joie aux élèves qui ont été solides, robustes… pour les différents travaux. Il a ensuite signifié que le travail caractérise la devise de l’école. A cela s’ajoute la discipline et le progrès.
Déjà, 600 élèves inscrits
Venant Kopi Kyangu Lomembe a aussi indiqué que, pour l’année scolaire 2016-2017, il y a eu une effectivité grandissante d’élèves soit 600 élèves inscrits, alors qu’en 2014-2015, le CMF a accueilli 250 élèves et 325 en 2015-2016. Pour cette année, il a rappelé aux éducateurs qu’ils ont du pain sur la planche avec cette augmentation d’élèves.
Ce n’est pas une mince à faire, a-t-il souligné. Aussi, sa réjouissance résulte dans la mesure où le CMF a construit son 3ème bâtiment. Ce dernier a permis de dédoubler des classes. Le souhait le plus ardent du coordonnateur des écoles de la Fondation Mukwanga est de voir cette le CMF, une école d’obédience catholique devienne l’une des écoles de référence du pays.
A ce point, il a signifié que ses élèves ont ramené deux diplômes de mérite à l’école, à savoir: «Opération math à l’école primaire et au secondaire sur la culture générale. Et, les élèves de la maternelle ont remporté deux médailles pour le concours de danse organisé au Collège Boboto». Au-delà de tout, Venant Kopi a renseigné que le résultat du TENAFEC a été très satisfaisant: 100% de réussite et avec des bonnes cotes. Par ailleurs, le coordonnateur a signifié que le CMF appartient à toutes les classes sociales de la population et répond au standard international.
S’agissant de la Fondation Mukwanga, le coordonnateur a confirmé qu’elle mène des actions favorisant l’éducation des enfants notamment dans le payement des frais scolaires aux enfants intelligents mais démunis.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer