Société

La CENI clôture l’atelier d’harmonisation pour les 12 provinces

Le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Norbert Basengezi, a clôturé, le samedi 05 novembre 2016 à la maison des élection, les travaux de l’atelier d’harmonisation et d’orientations pédagogiques devant conduire à la cascade de formation des membres des centres d’inscription -MCI- en vue de l’identification et de l’enrôlement des électeurs dans les 12 provinces de la première et de la deuxième aire opérationnelle. Ce forum qui a réuni autour d’une même table différents cadres et agents de la CENI, a tourné autour de la révision du fichier électoral pour les restes des provinces RD-congolaises. Dans son mot, Norbert Basengezi a remercié et félicité tous les participants pour leur implication tout en expliquant l’importance de cette formation pour ces agents et cadres de la CENI. «La formation électorale demeure l’une des activités essentielles de la CENI. De sa qualité dépend la performance des agents électoraux et la réussite des opérations préélectorales. Vous ne doutez pas un seul instant du résultat auquel peut aboutir la CENI et le pays tout entier lorsque des agents électoraux bénéficiaires d’une bonne formation interagissent, dans le processus électoral, avec les autres parties prenantes civiquement et électoralement bien avisés sur les principes de la démocratie pour des élections apaisées», a-t-il fait savoir. Le même samedi à Kalemi, Corneille Nangaa, président de la CENI, a lancé l’enrôlement des électeurs. Déjà à son arrivé dans cette partie de la RD-Congo, Nangaa a expliqué sa raison de descendre sur le terrain. «Nous sommes venus pour lancer l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs par le déploiement de matériel. En même temps, nous allons étudier avec le secrétariat provincial de la CENI le mécanisme de déploiement de matériel dans tous les territoires de la province du Tanganyika», a-t-il indiqué. Par ailleurs, Nangaa a annoncé le lancement simultané de l’opération d’enrôlement dans 12 autres provinces. Il a estimé qu’il  doit également rencontrer des partis politiques et les forces vives de la province pour une sensibilisation sur l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs. «L’enrôlement des électeurs et l’identification de la population est une compétition entre les  provinces», a-t-il conclu.
Parousia MAKANZU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer