Société

CBM RD-Congo plaide pour sa mise en œuvre

IMG10742
Christoffel blinden mission -CBM-, en partenariat avec le Comité international de la Croix rouge -CICR-, a, au cours d’une manifestation commémorant la Journée internationale des personnes handicapées -JIPVH-, plaidé pour la mise en œuvre de la proposition de loi organique portant protection et promotion de la personne vivant avec handicap en RD-Congo. Cette journée dédiée aux personnes handicapées du monde entier est centrée sur le thème international: «Développement durable inclusion: accès et autonomisation des personnes handicapées» et «Plaidoyer pour la mise en œuvre de la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées», comme thème national. Alessandra Menegon, représentante du CICR, a soulevé qu’une prise en charge précoce des personnes handicapées est très importante pour réduire leur nombre dans le monde.
Le monde entier célèbre le 03 décembre de chaque année, la Journée internationale des personnes handicapées -JIPVH. Cette journée reste la seule opportunité pour les victimes et tous ceux œuvrant dans ce secteurs de s’exprimer. A cette occasion, l’organisme international chrétien de développement Christoffel Blinden mission -CBM- et ses différents partenaires ont sollicité la mise en œuvre de la proposition de loi organique portant promotion et protection de la personne vivant avec handicap en RD-Congo.
«Nous remercions le gouvernement RD-congolais pour son implication à permettre et faciliter l’adhésion de son pays à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Nous souhaitons à ce fait une mise en application rapide de la proposition de la loi organique portant promotion et protection des personnes handicapées. Nous encourageons également cet engagement du gouvernement RD-congolais et nous voulons que le rythme de ce soutien soit accéléré sur tous les plans et demeure toujours efficace», ont-ils souhaité.
Et d’ajouter: «notre souci est que les droits des personnes handicapées soient pris en compte par tous. Les handicapés doivent jouir pleinement de leurs droits entant qu’être humain. Ils doivent bénéficier de toutes les activités de la vie sociale». Pour sa part, Alessandra Menegon, représentante du CICR, a affirmé que son comité est très honoré d’assister à cet évènement commémoratif de cette journée. Elle a par ailleurs encouragé tous ceux qui soutiennent les handicapées à continuer leurs actions. «C’est aussi la manque de prise en charge précoce des personnes handicapées qui est à la base de l’augmentation du nombre des victimes dans le pays. Raison pour laquelle nous devons les soutenir dans tous les domaines de la vie sociale», a-t-elle précisé.
Les personnes vivant avec handicap de la RD-Congo ont salué les plaidoyers faits par le CBM et ses partenaires. Elles ont insisté sur le respect de leurs droits en invitant le gouvernement à les soutenir davantage. «L’Etat RD-congolais a le devoir de soutenir et d’encourager la présence des personnes handicapées dans  toutes les institutions publiques et privées du pays. Nous sensibilisons l’opinion sur la mise en application de certains ordres déjà validés par l’Etat et nous demandons à l’Etat de prendre encore d’autres mesure à notre faveur pour une égalité des droits pour tous», ont-ils indiqué. Les handicapés RD-congolais ont en outre interpellé les autorités exécutives sur la mise en adaptation de la personne vivant avec handicap à la nouvelle technologie.
Parousia MAKANZU  
                

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer