Société

Assina Mwamba fête avec les enfants démunis

Quito dat bis dat, disaient les romains. Entendez: qui donne vite donne deux fois. Cette phrase, Assina Mwamba l’a bien compris. A la faveur de son anniversaire de naissance, cette jeune étudiante à l’Université protestante au Congo -UPC- s’est rendu, le mardi 27 décembre, au home Augustin Mudjipa sis au quartier Kimbangu dans la commune de Kalamu pour partager un moment de bonheur avec les enfants abandonnés qui y héberge. Magnanime, la jeune demoiselle a tenu à rendre tant soit peu le sourire à ces enfants vivant dans la précarité pendant les festivités de fin d’années. Elle a donc amené dans sa gibecière sacs de riz, sachets de sucre, savon, bidons d’huiles, paquets de jus, sardines et autres vivres qu’elle a remis à ces enfants en présence de leurs encadreurs. Ce geste de cœur a été bien accueilli par les bénéficiaires qui pour la plupart, si pas tous, ont besoin d’affection familiale.
C’est un petit geste qui change le monde. A travers sa charité Assina Mwamba devrait inspirer plus d’un. La vingtaine révolue, cette jeune RD-congolaise n’attend pas d’avoir des millions pour partager avec les autres. Etudiante, elle a investi toutes ses économies pour donner aux enfants orphelins et abandonnés, une occasion de fêter la Noël et le nouvel an le mieux possible. Dans ce cadre, le Mardi 27 décembre, elle a rendu visite aux enfants hébergés au home Augustin Mudjipa de la commune de Kalamu. Cette étudiante de l’UPC a profité de la célébration de son anniversaire pour passer des moments pleins d’émotion avec des jeunes désœuvrés.
Entourée de ses amis, Assina Mwamba a apporté un paquet de cadeau à ces hôtes. Ce dernier était constitué des denrées alimentaires et autres produits de première nécessité, notamment de  sacs de riz de 25kg, sachets de sucre, carton de savon, bidons d’huiles de 5 litres, des paquets de jus, des boites de sardines etc. Ce qui témoigne de l’intérêt et surtout de la générosité qui anime Assina face aux enfants vivant loin de -ou sans- leurs familles. «Je me suis dit qu’au lieu de fêter à la maison avec ma famille et mes amis autour d’un verre, il y a quelque part des enfants qui souffrent et qui manquent de la nourriture et à boire. C’est pour cette raison que j’ai préféré passer mon anniversaire ici au centre Augustin Modjipa», a-t-elle confiée.
A cette occasion, Assina et ses compagnons ont dégusté un repas de famille avec les pensionnaires du centre Augustin. Juste après, les visiteurs ont eu droit à la visite guidée des installations du centre. Visite qui a permis aux visiteurs de palper du doigt les différents problèmes auxquels sont confrontés ces enfants. Ils ont pu remarquer dans la foulée qu’il y a dans ce centre, par exemple, une bibliothèque dépourvue des livres, des lits sans matelas. En plus, ces enfants n’ont pas d’autre divertissement si ce n’est une vielle télé avec seulement des chaines en clair. Joyeux, les bénéficiaires ont confié qu’Assina et ses amis sont les premières personnes  à avoir pensé à eux pendant cette période des fêtes.
Créé en février 1981 -35 ans déjà- par le père Franck Roelants, ce centre est spécialisé dans la scolarisation des enfants de la rue dont l’âge varie entre 7 et 18 ans. A ce jour, une quarantaine d’enfants y sont pris en charge. 17 d’entre eux sont en primaire et les autres en secondaire. Leur scolarisation est totalement assurée par le centre qui ne bénéficie d’aucune subvention de l’Etat. A la fin de leur scolarisation, certains de ces enfants se lancent dans la vie professionnelle et d’autres poursuivent leurs études à l’université, si l’occasion s’offre à eux.
Pour Assina Mwamba, le geste qu’elle a posé, s’inscrit en perspective de la fondation «Etoile de cœur» qu’elle compte lancée dans les prochains jours dans le but de venir en aide aux enfants démunis. «Mon idée est de créer dans l’avenir une fondation qui s’occupera des enfants de la rue, des orphelins et les délaissés», a-t-elle laissée entendre.
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer