PolitiqueSociété

Agnès Mwad encourage le nouveau comité de l’APRI

L’Association des pensionnés et rentiers affiliés à l’INSS -APRI- vient de se  doter d’un nouveau comité national élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois. La présidence est désormais tenue par Landu Lutete. Cela, après le décès de son président national Henry Luntala, le 29 décembre 2016. Le comité provincial de l’APRI/ville de Kinshasa qui voit trois de ses anciens membres siéger désormais au comité national, vient également de renouveler son équipe au terme d’un scrutin portant à la présidence Richard Zakuani, candidat unique à ce poste, au terme d’une élection organisée toute transparence en mars dernier par les comités de base de cette association.
Les nouveaux membres élus de cette association censée accompagner l’Institut national de sécurité sociale -INSS- dans l’accomplissement de sa mission ont été officiellement installés le vendredi 19 mai 2017, au cours d’une grande cérémonie organisée dans  la salle de fêtes L’Algarve, dans la commune de Lingwala, en présence du ministre d’Etat Lambert Matuku Menas, du président du Conseil d’administration de l’INSS, et de Mme Agnès Mwad Nawej Katang, Directeur général de l’INSS. Dans son mot de circonstance, la patronne de cet établissement public qui prend en charge plus de 70.000 pensionnés et rentiers, a adressé ses vives félicitations à Landu Lutete, nouveau président élu du comité national de l’Association des pensionnés et rentiers affiliés à l’INSS, ainsi qu’à tous les membres de ce comité national élu. Mandat que le Directeur général de l’INSS a dit placé sous le signe du renouveau.
Agnès Mwad Nawej a saisi cette occasion pour présenter ses hommages les plus déférents au Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange qui, selon elle, vient de réaffirmer sa détermination d’améliorer les conditions de vie des retraités et rentiers du régime général de sécurité sociale en promulguant la nouvelle loi fixant les règles relatives audit régime -loi qui entre en vigueur en juillet 2018. La patronne de l’INSS a également saisi cette opportunité pour féliciter le nouveau Premier ministre Bruno Tshibala et saluer la reconduction du ministre d’Etat Lambert Matuku Menas.
S’adressant à l’Association des pensionnés et rentiers affiliés à l’INSS, l’oratrice a salué le mérite et l’engagement de l’APRI dans sa volonté d’accompagner cet établissement public. Aux commandes de l’INSS depuis 2011, Agnès Mwad a reconnu avoir reçu de l’APRI un cahier des charges qui, selon elle, résumait certaines préoccupations visant essentiellement l’amélioration de la prise en charge des pensionnés et rentiers du régime général et rentiers du régime général. Et, à cette occasion, elle avait eu à présenter à l’APRI les contraintes d’ordre conjoncturel que traversait l’Institut et qui pouvaient constituer des écueils à la bonne prise en charge des assurés et prestataires sociaux.
Les progrès de l’INSS depuis 2011
Depuis son élévation à la tête du Comité de gestion de l’INSS en 2011, Agnès Mwad a reconnu avoir sollicité et obtenu de l’APRI le ferme engagement d’accompagner son comité dans l’effort de redressement de l’INSS. Pour elle, ce redressement passait notamment par l’assainissement du fichier des bénéficiaires des pensions et rentes du régime général et par des mesures garantissant une bonne gestion des ressources financières disponibles, en vue de rencontrer les attentes légitimes tant des assurés et prestataires sociaux que du gouvernement. Pour la DG de l’INSS, les actions entreprises par son comité se sont traduites par une amélioration progressive de la production et une relative stabilité financière. Ces acquis visent à réaliser un certain nombre d’investissements d’utilité économique sociale, tel que la rénovation de l’Hôtel Congo Palace, la participation au capital social de Congo Airways, une première augmentation de 35% du taux minimum de la pension de retraite en 2012, et une deuxième augmentation de plus de 30% intervenue en 2015. Sans oublier le paiement à terme échu des prestations sociales.
L’occasion a été aussi belle pour évoquer les innovations qu’apporte la nouvelle loi sur la sécurité sociale, première réforme de grande envergure pour l’INSS en plus de 50 ans d’existence de cet établissement public appelé à se transformer dès l’année prochaine en caisse de sécurité sociale. Ces innovations, selon Agnès Mwad, porte notamment sur la révision de l’âge d’ouverture du droit à la pension de retraite et de l’allocation de vieillesse fixé désormais à 60 ans tant pour les hommes que pour les femmes.
L’autre innovation apportée, c’est l’introduction de nouvelles prestations comme les allocations prénatales et de maternité, ainsi que l’extension de l’allocation familiale sur toute l’étendue du pays. A cela s’ajoutent la possibilité de souscrire une assurance volontaire, et les nouvelles modalités de détermination de différentes prestations à octroyer aux personnes assurées.
Les axes prioritaires du mandat de Landu Lutete
Prenant la parole à son tour, le nouveau président élu du comité national de l’APRI, Landu Lutete a fixé les axes prioritaires de son mandat qu’il entend placer sous le signe de redynamisation des activités de l’APRI, du renouvellement par voie élective des comités provinciaux, de communes, territoires, et secteurs de l’APRI, la défense des intérêts de ses membres, la sauvegarde de leurs acquis, l’accompagnement de l’INSS dans l’assainissement progressif du fichier des prestataires sociaux, la révision de quelques articles des statuts de l’APRI, et le renforcement des rapport de partenariat avec l’INSS.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer