Société

A Kinshasa, l’excès de vitesse cause de plusieurs accidents de circulation

A Kinshasa, l’excès de vitesse est devenu presqu’une conduite normale auprès de certains conducteurs. Cette situation est observée presque dans tous les tronçons de la capitale RD-congolaise. A en croire quelques passagers abordés, cet excès de vitesse est dû, plus souvent, au manque d’instruction de base qu’un conducteur de véhicule pourrait avoir lorsqu’il apprenne à conduire. Ce qui n’est pas le cas. D’autres avancent aussi que cela est conséquent au manque de courtoisie routière. Plusieurs conducteurs précisément ceux de transport en commun pensent en premier lieu à rassembler leur versement en laissant de côté des vies humaines qu’ils transportent à bord de leurs véhicules. Ils roulent à vive allure pour rester dans le temps et veulent surtout arriver à leur terminus puis repartir avec d’autres passagers. Au-delà de tout, ils veulent également profiter de ce qu’ils appellent «Madesu ya bana», un surplus de la somme qui sera versée au propriétaire du véhicule, et qui reviendra au conducteur. Conduire avec un excès de vitesse enfreint le code de la route. Un officier de Police judiciaire interrogé dans le quartier Salongo, dans la commune de Lemba, laisse entendre que tout conducteur doit s’assurer que les conditions techniques de son véhicule sont bonnes lorsque le véhicule est bien entretenu. Qu’il soit neuf ou ancien. «Il n’y aura pas de cas d’accident récurent», indique-t-il. Celui-ci l’attribue aussi à la prise d’alcool avant de conduire dont se distinguent certains. «Malheureusement, ce n’est pas le cas de nos chauffeurs, ils ne contrôlent pas leurs véhicules avant de les sortir sur les grandes artères. Ils prennent des boissons alcooliques avant de sortir, voire pendant qu’ils sont en train de conduire. L’on constate que beaucoup roulent soit avec une bouteille ou un sachet de whisky. Ce mauvais comportement n’est pas une bonne attitude pour les conducteurs de véhicule», conseille l’officier de Police judiciaire avant d’insister sur le non-respect de la conduite, les mauvais dépassements, et le non-respect de la distance entre deux véhicules. Cet agent déplore également la malveillance des certains conducteurs qui ne se soucient pas de toutes ces choses.
Aussi, constate-t-on, une fois le conducteur connait un accident, il a toujours tendance à s’échapper par peur d’être tabassé par la population. D’aucuns préfèrent abandonner le véhicule avant de revenir quelques heures plus tard. Justifiant cette attitude, un des conducteurs révèle que ces conducteurs prennent également la fuite parce que la plupart d’entre eux roule sans permis de conduire. Ils échappent pour ne pas écoper de 6 mois de prison, comme dit la loi. Quelques peu qui reconnaissent l’erreur et sont munis de leur permis de conduire, reviennent et se présentent aux autorités tout en prenant en charge les cas de blessures ou de mort.
Jenny BOSIAKALI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer