Politique

Une forte délégation à Bruxelles pour rencontrer Tshisekedi

Capitale belge, le lieu choisi est mythique pour notre pays, car c’est là que la Table-ronde conférant l’indépendance au Congo belge a eu lieu. Y réunir 56 ans après les opposants, c’est vouloir lever des options salutaires pour le pays. Peut-être ce conclave pourrait consacrer l’unité de l’Opposition RD-congolaise souvent divisée en plusieurs ailes
Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a convié toutes les forces de la RD-Congo acquises au changement à un conclave de l’Opposition qu’il organise du 7 au 9 juin à Bruxelles, autour des questions brûlantes de l’heure au pays afin d’arrêter des stratégies devant sortir la nation de l’impasse dans laquelle elle est plongée. La conférence des présidents de l’Alternance pour la République -AR-, à travers son communiqué datant du 4 juin, vient de marquer son accord à prendre part à ces assises. Pour l’AR, cette réunion offre une opportunité en vue d’un plus large rassemblement de toutes les forces autour d’un idéal d’action. «La conférence des présidents de l’Alternance pour la République a décidé de prendre une part active à cette réunion pour que par-delà la divergence d’agendas, les désaccords et les turbulences qui pèsent sur le processus électoral, seuls le respect de la Constitution, la démocratie et l’alternance triomphent», souligne le communiqué. L’Alternance pour la République est en route pour Bruxelles avec une forte délégation afin de partager, avec toutes les forces du changement, son plan de sortie de la crise électorale actuelle qui, selon ce groupement politique, risque de se transformer en grande crise politique et sécuritaire tant pour le pays que pour la région. Conviée elle aussi à cette réunion, tout en réaffirmant sa foi à l’unité de l’Opposition, la Dynamique de l’Opposition a enfin décidé d’envoyer à Bruxelles une délégation conduite par son modérateur en exercice, l’honorable Patrick Mayombe et composée essentiellement de sept de ses membres. Selon leur communiqué du 3 juin, ces délégués n’iront pas prendre part au conclave, plutôt, ils ont pour mission de rencontrer le président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, pour échanger avec lui à cette fin. Bruxelles, le lieu choisi est mythique pour la RD-Congo, car c’est là où la Table-ronde conférant l’indépendance au Congo belge a eu lieu. Y réunir 56 ans après les opposants, c’est vouloir lever des options salutaires pour le pays. Peut-être ce conclave pourrait consacrer l’unité de l’Opposition RD-congolaise souvent divisée en plusieurs ailes. Ci-dessous l’intégralité du communiqué de l’Alternance pour la République.
Olitho KAHUNGU
Communiqué de presse
N°005/AR/CP/06-16 du 04 juin 2016
La situation du pays est grave. Le contexte socio-économique et politique que vivent les Congolais aujourd’hui et l’état du processus électoral exigent davantage de responsabilité et de détermination pour le changement.
Après évaluation, la conférence des présidents de l’Alternance pour la République -AR-, tout en réitérant son engagement pour la sauvegarde de notre démocratie, considère que l’invitation lancée par monsieur Etienne Thsisekedi, président national de l’UDPS, de réunir toutes les forces acquises au changement à Bruxelles offre une opportunité en vue d’un plus large rassemblement de toutes les forces autour d’un idéal d’action.
C’est pourquoi, la conférence des présidents de l’Alternance pour la République a décidé de prendre une part active à cette réunion pour que par-delà la divergence d’agendas, les désaccords et les turbulences qui pèsent sur le processus électoral, seuls le respect de la Constitution, la démocratie et l’alternance triomphent.
Une forte délégation de l’Alternance pour la République sera bien présente à Bruxelles afin de partager, avec toutes les forces du changement, son plan de sortie de la crise électorale actuelle qui risque de se transformer en grande crise politique et sécuritaire tant pour le pays que pour la région.
L’Alternance pour la République appelle, par ailleurs, la population congolaise à plus de vigilance dès ce mois de juin et à se préparer à participer à des activités d’envergure pour empêcher toute initiative tendant à réinstaurer la dictature dans notre pays.
Vive l’alternance!
Vive la République démocratique du Congo!
Fait à Kinshasa, le 4 juin 2016
Hon. Delly Sesanga Hipungu
Président

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer