PolitiqueSociété

Un séminaire de cadrage pour armer les Commissaires spéciaux du gouvernement avant leur déploiement sur terrain

 Evariste Boshab ok
Aussitôt nommés à la tête de nouvelles provinces, les commissaires spéciaux du gouvernement et leurs adjoints prennent part, à Kinshasa, à un séminaire de cadrage des missions et de renforcement des capacités. Les gouverneurs des provinces non démembrées participent également à cette formation initiée par le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et de la sécurité, Evariste Boshab.
Durant trois jours dont la clôture intervient vendredi, les participants sont en train d’être suffisamment réarmés. Ils apprennent plusieurs matières entre autres, les missions confiées aux commissaires spéciaux, les enjeux de la décentralisation et le rôle du chef coutumier ainsi que les rétrocessions et finances publiques provinciales. A l’ouverture des travaux, le Premier ministre Matata Ponyo a précisé que la formation vise à communiquer aux commissaires spéciaux la vision de la Révolution de la modernité pour que les nouvelles provinces deviennent le socle de développement du pays.
 
Chargés de doter les nouvelles provinces d’une administration, des services techniques et des infrastructures minimales pour pouvoir créer les balises nécessaires favorables à l’arrivée de nouveaux gouverneurs, les commissaires spéciaux du gouvernement et leurs adjoints, nommés par le Président de la République Joseph Kabila le 29 octobre, participent à un séminaire de cadrage des missions et de renforcement des capacités dont la clôture intervient aujourd’hui.
Ils apprennent plusieurs matières enseignées par les anciens gouverneurs et les experts en décentralisation et en finance publique notamment, les missions confiées aux commissaires spéciaux, des enjeux de la décentralisation et du rôle du chef coutumier ainsi que des rétrocessions et finances publiques provinciales. Mercredi 4 novembre, lors du démarrage de ce séminaire, le VPM Evariste Boshab les a invités à bien assumer leurs responsabilités, tout en rappelant que la nouvelle organisation administrative et territoriale est justifiée par la Constitution du 18 février 2006 portant révision de certains articles.
Celle-ci, a-t-il poursuivi, consacre la décentralisation comme mode de gestion de la chose publique. Un moyen de consolider l’unité nationale et créer un centre d’impulsion de développement à la base. «Voilà l’une des raisons ayant motivé le constituant à doter la RD-Congo de 25 provinces plus la ville de Kinshasa, qui comprennent chacune des Entités territoriales décentralisées -ETD», a fait savoir le VPM Boshab. Et de compléter: «à travers cette démarche, il est ici question de rendre effective une administration de proximité qui renforce notamment, l’essor de l’Autorité de l’Etat en vue du développement à la base d’un centre d’impulsion».
Boshab n’a pas manqué de souligner que ces nominations constituent la suite logique de l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Ce qui fait que la nomination des commissaires spéciaux et leurs adjoints a été organisée à titre exceptionnel. «L’idée ici, c’est d’exercer les fonctions des gouverneurs conformément à la Loi. Pour cela, ils doivent, entre autres, assurer l’ordre public, la régularité des travaux publics de l’Etat, doter les nouvelles provinces des infrastructures prioritaires», a rappelé le VPM Boshab.
Et de poursuivre: «ce séminaire a pour objectif de renforcer particulièrement leur capacité, d’autant plus qu’ils sont appelés à administrer les nouvelles provinces en rapport avec la nouvelle administration de la territoriale». Prennent aussi part à ces travaux, les anciens gouverneurs. Cela en vue d’une réorientation de la mission gouvernementale. Il s’agira concrètement des infrastructures de base conformément à la vision de la Révolution de la modernité, des recettes minières, de l’agriculture et du développement durable. D’où, les commissaires et leurs adjoints sont appelés à capitaliser ces travaux, susceptibles de les aider à bien gérer et relever les défis qui les attendent.
 
Donnant le go de ces assises, le Premier ministre Matata Ponyo a, au nom du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, a invité les commissaires spéciaux et les commissaires spéciaux adjoints à faire régner l’ordre public, la sécurité et à asseoir une administration provinciale de proximité tournée vers la Révolution de la modernité, une vision prônée par le Président de la République. Matata a ensuite souligné la nécessité du renforcement des capacités afin de maintenir le fonctionnement régulier des pouvoirs publics sur l’ensemble de la RD-Congo.
«La décentralisation est constitutionnelle et le gouvernement a la mission de sa mise en œuvre. Le gouverneur de province représente le gouvernement central en province. Vous avez la mission de relever les défis, en termes d’infrastructures, de logistiques et de mettre en place une administration de proximité susceptible de fournir à la population des services publics de qualité», a signifié le Premier ministre. Le souhait de la population est de voir ces derniers appliquer des règles d’or de gestion de bonne gouvernance afin de booster le développement desdites entités.
 
Christian BUTSILA
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer