Politique

Tutu Salumu: ses miracles au Maniema

Le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu
Le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu
Le Maniema se met inéluctablement à l’ère de la Révolution de la modernité. Coup sur coup, la province  vient de se doter de sa station Radiotélé destinée à l’opérateur public, la RTNC, ses premières routes asphaltées à Kindu, une université et un aérogare modernes, et un marché central en dur. A la manœuvre, le gouverneur PPRD Tutu Salumu
Une première dans l’histoire des Médias audio-visuels officiels de la province du Maniema. Le gouverneur Pascal Tutu Salumu a encore de plus frappé fort. Il a, cette fois-ci, baptisé et mis en service, mercredi 2 avril 2014, la Télévision station provinciale de la RTNC/Maniema.
L’objectif primordial de cet investissement est d’assurer le désenclavement médiatique de la province du Maniema au-delà de celui engagé tant par route, rail et fleuve. Avec la RTNC/Maniema, la population de ce coin du pays pourra désormais suivre en direct le programme et consommer les images locales en temps réel grâce à un émetteur numérique et analogique d’un rayon de couverture de 150Km à vol d’oiseau. Encore une grande réalisation qui s’ajoute à celles qu’il compte déjà à son actif. Aujourd’hui, on peut affirmer que la Révolution de la modernité est devenue une réalité pour la province du Maniema.
 
Le Maniema, une province qui n’a suffisamment pas bénéficié de l’attention du pouvoir colonial et de la deuxième République, est à ce jour en pleine ère de la modernisation.  Désormais, il sera désenclavé dans le domaine de média audio-visuel. Ceci, a fait remarquer Pascal Tutu Salumu, est rendu possible grâce à la volonté et à la détermination aussi bien du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, du Gouvernement de la République ainsi qu’au gouvernement provincial du Maniema.
A en croire le patron de l’exécutif provincial, l’inauguration officielle de la Station provinciale de la RTNC /Maniema est une première dans l’histoire des Médias audio-visuels officiels de cette province. «Cette fois-ci, notre Maniema bénéficie des infrastructures modernes et de qualité à l’instar des autres provinces de la RD-Congo. Raison pour laquelle nous en sommes très reconnaissant au Président de la République pour sa sollicitude incommensurable envers notre province et au gouvernement Matata qui ne ménage aucun effort pour doter le Maniema des infrastructures modernes», s’est-il réjoui.
S’agissant du baptême de cet ouvrage audio-visuel, le gouv’ a souligné que c’est l’aboutissement d‘un long parcours, déclenché à partir de la réhabilitation du bâtiment principal et la construction du bâtiment annexe pour usage des bureaux, en passant par le transport, des équipements divers notamment les émetteurs radios et différentes interventions à charge du gouvernement provincial. «Tout cela, n’a pas été facile. C’est donc le fruit de la patience, de la ténacité, de nombreuses acrobaties engagées par mon gouvernement tant auprès du ministère des Médias et voies de communication, que des instances supérieures de la RTNC et des transporteurs», a signalé Pascal Tutu Salumu.
Avec la RTNC/Maniema, la population de ce coin du pays pourra désormais suivre en direct le programme et consommer les images locales en temps réel grâce à un émetteur numérique et analogique d’un rayon de couverture de 150Km à vol d’oiseau. De même, les téléspectateurs maniemiens auront la possibilité de suivre par retransmission en direct le programme de la station mère de Kinshasa.
 
L’émule de Katumbi
L’impossible est rendu possible grâce à PTS, un gouverneur bourré d’initiatives dans le sens de mettre le Maniema dans le même diapason que les autres provinces de la RD-Congo. Comme Moise Katumbi, gouverneur du Katanga, engagé dans la modernisation des infrastructures de base au Katanga dès son élection, Tutu Salumu inscrit son nom dans le livre d’or de sa province par des grandes réalisations palpables. Il est l’homme qui booste le développement de sa province. Ne dit-on pas souvent que vouloir c’est pouvoir ? Ce fils du Maniema a la volonté manifeste d’allonger les bras de Kabila dans sa juridiction. Il est l’oiseau rare parmi les 15 personnes  convaincantes que recherche le président de la République pour faire de la RD-Congo, un Etat émergent à l’horizon 2030.
Avec la station de la RTNC provinciale, l’on peut affirmer que la Révolution de la modernité est devenue une réalité pour cette province jadis abandonnée par les précédents dirigeants en termes d’infrastructures. Quant à la gestion de tous ces équipements ultramodernes que compose la régie de cette antenne de télévision, il a insisté pour qu’elle requière une utilisation non seulement rationnelle, mais aussi et surtout professionnelle. Dans cette logique, le n°1 du Maniema en appelle à la responsabilité de son directeur provincial ainsi que de tous ses collaborateurs pour une meilleure et bonne utilisation d’une part, et pour le strict respect des règles déontologiques de la profession journalistique et technologique.
Pour les habitants des coins les plus reculés de la province, PTS leur a exhorté à la patience puisque beaucoup de choses restent encore à faire pour qu’ils suivent leurs émissions à l’émetteur TV/Station provinciale. Il a, dans cette logique, promis que son gouvernement se charge de faire la plaidoirie auprès de qui de droit pour mener une opérationnalisation des sous stations de relais afin de satisfaire toute la province. Sa promesse sera tenue, quand on sait que le gouvernement de la République est en train de fournir d’efforts pour permettre à la RTNC de réussir sa transition de l’analogie vers le numérique à l’horizon 2015 pour la bande UHF et 202O pour la bande VHF.
Sur ce, le gouv’ reste convaincu que son institution provinciale bénéficiera, comme d’habitude, de l’oreille attentive des instances supérieures compétentes, pour la consolidation d’un Maniema plus beau et plus radieux qu’avant. Pascal Tutu Salumu a saisi cette opportunité pour remercier tous les intervenants qui ont donné les meilleurs d’eux même pour la concrétisation et la matérialisation de ce projet, fruit de la synergie agissante entre le pouvoir central et la province du Maniema. «Je salue également l’esprit de sacrifice, patriotique et de dévouement, ainsi que le savoir-faire des techniciens locaux et surtout ceux venus de Kinshasa qui, en dépit des conditions difficiles de travail, n’ont ménagé aucun effort pour aboutir aux résultats escomptés», a conclu PTS.

Sandrine N’TSHIRI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer