Politique

Réponse au prétendu coup de gueule de Fidel Tingombay contre Samy Badibanga

C’est avec consternation que le Ministre délégué auprès du Premier ministre, Fidel Tingombay, a pris connaissance d’un article publié à travers la toile lui imputant des propos à l’encontre du Premier ministre, chef du gouvernement, issu de l’Accord du 18 octobre 2016, à la Cité de l’Union africaine, en la personne de Monsieur Samy Badibanga. Cet article paru sur le site internet «C-News», aurait pour source une prétendue interview accordée par le Ministre délégué au magazine de renommé l’international, «Paris Match».
Le Ministre délégué tient à porter à la connaissance de l’opinion publique ce qui suit:
– Il n’a jamais accordé une quelconque interview à cet organe de presse. Aussi, il constate au même moment que l’auteur de cet article a volontairement omis de mentionner le numéro ainsi que la date de publication de sa source. Ce qui d’ailleurs démontre à suffisance qu’il a agi avec intention de nuire à son honneur et à sa réputation.
– En tant qu’homme politique, il reste constant dans ses prises de position qui sont murement réfléchies avant de s’engager dans une tierce activité qu’il s’agisse tout aussi bien dans sa vie privée que dans son combat politique.
– En ce qui concerne la mission de bons offices conduite par la CENCO, le ministre Tingombay déclare ce qui suit:
«Il y a eu mise en place du gouvernement d’union nationale dirigé par Samy Badibanga, le Rassemblement peut conduire le Comité de suivi… La CENCO n’a pas encore accomplie sa mission de rendre plus inclusif l’Accord du 18 octobre 2016… Nous allons lui conseiller de solliciter et d’obtenir du Président de la République une prolongation afin qu’elle puisse clore ses travaux… Nous, Opposition politique, à ce stade, ne sommes pas concernée par cet accord».
Par ailleurs, en ce qui concerne sa réaction à l’odieux article publié sur un prétendu coup de gueule de sa part à l’encontre du Premier ministre, le ministre Tingombay a tout simplement répondu, à la case réservée aux commentaires du site dans lequel est repris l’article, ce qui suit:
«Intox! Je suis tellement bien éduqué et sérieux que je ne peux pas trahir des amis moins encore la cause que j’ai défendue pour éviter le bain de sang tel que planifié par un groupe d’amis de l’Opposition avec qui on a été à Genval, en Belgique. Je vais solliciter le conseil de mon avocat quant à ce comme je ne me souviens pas avoir été avec Paris-Match. Affaire à suivre…».
Il semble dès lors que cet article n’avait pour mission que de semer la zizanie et la discorde au sein du gouvernement Badibanga, en torpillant le ministre Tingombay, le plus proche collaborateur du Premier ministre, dont le rôle incombe de seconder ce dernier dans sa lourde tâche de chef de gouvernement.
La grande question que l’on doit se poser en parcourant cet article, est celle de savoir à qui profite ce crime? On le saura bien un jour mais ce qui est sûr c’est que l’auteur de ce pamphlet ne peut être qu’un ennemi de la République et ne devra s’en prendre qu’à lui-même face au châtiment de la justice.
En conclusion, nous transmettrons cette citation d’Etienne de Joy aux instigateurs de cette cabale de bas étage: «La ruse avilit la politique, comme l’hypocrisie dégrade la religion…».
Le Cabinet du Ministre délégué auprès du Premier ministre

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer