Politique

Rencontre Nangaa-Periello: processus électoral au menu

Le processus électoral en RD-Congo. C’est l’un des sujets importants débattus lors de la rencontre entre le président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Corneille Nangaa Yobeluo et l’Envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique, l’ambassadeur Tom Periello, hier mardi 13 septembre au siège de la CENI.
Ces personnalités ont passé en revue les derniers développements de la situation politique et électorale de la RD-Congo et l’ensemble des considérations majeures pour la faisabilité des élections dans le pays ainsi que sur les différents apports attendus des autres parties prenantes au processus électoral.
Au cours de la rencontre, Corneille Nangaa, accompagné de rapporteur de la CENI, Jean Pierre Kalamba et le secrétaire exécutif national, Me Ronsard Malonda, a dressé à l’attention de ses hôtes un état des lieux exhaustif du processus électoral dans son état actuel.
Le président de la CENI a fait savoir à son interlocuteur que le processus poursuit son cours mais son institution a besoin du soutien de la Communauté internationale pour que le chronogramme de l’enrôlement des électeurs et des scrutins tienne conformément au schéma élaboré par la CENI.
Pour sa part, Tom Periello s’est dit être attentif à la poursuite normale du processus électoral en RD-Congo. Accompagné par l’ambassadeur des USA, James Swan, ainsi que d’autres personnalités américaines, il a formulé quelques préoccupations en rapport avec la nouvelle vision de la CENI, les perspectives pour l’élaboration d’un calendrier consensuel et les principaux défis qui guettent le processus électoral RD-congolais aujourd’hui à l’approche des délais constitutionnels.
A l’issue de la rencontre, Periello a déclaré: «C’est ma troisième ou quatrième visite avec les autorités de la CENI, nous avons eu un tour d’horizon et discuter sur les aspects techniques et voir comment on peut rapidement passer aux élections et liquider en particulier des élections présidentielles. Vous savez qu’il y a un intérêt particulier sur cette question.
Des questions techniques liées aux élections au sein du dialogue et pour ce qui ne sont pas au dialogue, la population RD-congolaise elle-même. Encore il faut naturellement tout ce qui est faisable pour s’assurer que nous puissions respecter l’esprit de la Constitution pour que les élections se tiennent le plus rapidement possible».
Periello a rassuré que les USA demeurent un partenaire important pour la RD-Congo. «Les USA avec la MONUSCO dépensent près d’USD 300 millions chaque année. Cet appui aide aussi à résoudre quelques questions liées à ce processus», a-t-il rappelé. L’Envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique a été remercié pour l’intérêt qu’attachent les USA à la RD-Congo, particulièrement à l’évolution du processus électoral RD-congolais.
L’opération d’identification et enrôlement prendra fin en juillet 2017
Corneille Nangaa a reconnu que le dialogue politique national inclusif s’il lève une option concernant l’alignement -agencement- des scrutins électoraux, le calendrier électoral sera vite publié avec les différents détails opérationnels de celui-ci.
Il a indiqué que la CENI suit attentivement et de manière directe le déroulement du dialogue politique national inclusif au sein duquel elle prend part en qualité d’invité permanent en vue d’éclairer les délégués sur les différents aspects techniques des élections. La CENI apprécie les quelques lueurs de consensus concernant spécifiquement l’option de poursuivre la révision du fichier électoral dont les opérations s’étendront le mois prochain dans près de six autres provinces du pays.
Quant à la révision du fichier électoral dans la province pilote du Nord-Ubangi, le président de la CENI a annoncé à son hôte que les 412 Centres d’inscription des électeurs ont déjà enregistré à ce jour 279.000 électeurs. Unique faiblesse signalée, le faible taux d’inscription des femmes évalué à 40% par rapport aux hommes.
Cette situation se justifierait par la période de récolte des produits champêtres, ce qui oblige davantage les femmes à aller collecter leurs produits vivriers au-lieu de se faire prioritairement enrôler. Corneille Nangaa a confirmé que l’opération d’identification et enrôlement des électeurs prendra réellement fin en juillet 2017. Il a également rassuré que la révision du fichier électoral ne dépend pas du tout du dialogue.
Christian BUTSILA
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer