PolitiqueSociété

Participante au meeting du Rassemblement, la ligue des jeunes de l’ADP prône l’alternance politique en RD-Congo

L’esplanade du boulevard Triomphal a refoulé le monde, dimanche 31 juillet dernier, lors du meeting populaire organisé par le Rassemblement des forces acquises au changement. Et ce, cinq jours seulement après le retour au pays d’Etienne Tshisekedi, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social -UDPS-, président de cette plate-forme composée des quelques opposants et membres de la Société civile RD-congolaise. A cette occasion, plusieurs partis politiques membres du Rassemblement ont rehaussé leur présence la manifestation dont la ligue des jeunes de l’Alliance des démocrates pour le progrès -ADP-, parti de l’honorable Christophe Lutundula Apala, membre du G7, transfuge de la MP. Cette ligue a été massivement représentée par ses membres. En tant que jeunes militant pour la démocratie qui prévoit entre autres le respect de la Constitution ainsi que l’alternance politique, la JDP se sent concernée par le climat politique actuel et réclame cette alternance politique en RD-Congo. «La RD-Congo est un pays qui se dit démocrate et nous voulons vivre cette démocratie qui laisse au peuple le monopole de choisir ses dirigeants. Raison pour laquelle nous tenons à ce que la volonté du peuple axée sur l’alternance politique soit respectée. Nous sensibilisons également les autorités du pays au respect de la Constitution», a indiqué Philippe Kazadi, président de la JDP. Et d’ajouter: «par rapport à ce qu’Etienne Tshisekedi vient de communiquer, nous avons été avertis dans notre combat pour l’alternance politique et le respect de la Constitution tout en restant convaincus que tout le peuple étant avec nous, nous allons gagner ce combat. Nous ne devons plus nous laisser faire. Donc au cas où la Constitution n’est pas respectée, le peuple doit manifester. Entant que président de la JDP, je remercie la jeunesse kinoise pour son implication à cette manifestation». Pour sa part, Vacky Ndala, vice-président de la JDP, a invité la jeunesse à rester sereine pour combattre toute personne qui a l’intention de prendre le pouvoir par force. En outre, il a sensibilisé cette jeunesse à être vigilante et vigoureuse pour sauvegarder l’image de la démocratie par le G7 ainsi que l’Opposition. Par rapport à la libération des prisonniers politiques qui figure parmi les conditions posées par Tshisekedi pour participer au dialogue, Blanchard Siku du département des droits humains de la JDP, a déploré ce genre de comportement et a aussi réclamé leur libération tout en interpellant les autorités RD-congolaises à arrêter avec cette pratique.
Mymye MANDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer