Dossier à la UnePolitique

La présidentielle aura lieu en 2018 au plus tôt, annonce à Pretoria le vice-président de la CENI

Une autorité de la Commission électorale nationale indépendante citée
par le média américain «Bloomberg» a dit que la CENI a besoin de deux
ans pour préparer la RD-Congo à des élections et un scrutin
présidentiel ne peut pas avoir lieu avant 2018. Son nom: Norbert
Basengezi Katintima, ci-devant vice-président de la CENI.
L’information est également reprise sur le compte Twitter d’Olivier
Kamitatu.
«La Commission électorale n’a pas convoqué les élections en 2016 parce
que le nombre d’électeurs n’est pas connu», a déclaré jeudi à Pretoria
Norbert Basengezi, à en croire les informations de «Bloomberg».
«L’inscription des électeurs a commencé dans certaines parties du pays
et la Commission électorale mettra à jour la liste des électeurs en
juillet 2017», a dit Basengezi.
La CENI devait convoquer le corps électoral le 19 septembre 2016 mais
elle ne l’a pas fait faute de mise à jour du fichier électoral.
L’option de refonte totale de ce fichier a été adoptée au dialogue en
cours à Kinshasa, auquel ne prend part l’aile de l’Opposition proche
de Moise Katumbi et Etienne Tshisekedi et dont certaines parties
prenantes comme la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- et
des ONG de la Société civile ont suspendu leur participation pour
réclamer que la date de la présidentielle et l’avenir du Président
Kabila soit clairement fixés dans l’accord politique devant
sanctionner ces assises.
AFN
A lire aussi :

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer