Politique

PALU: Dorothée Gizenga sursoit l’organisation du 2ème Congrès

Le colloque prévu le 30 octobre 2020 et censé élire un nouveau secrétaire général du Parti lumumbiste unifié -PALU-, après la mort du Patriarche Antoine Gizenga, est reporté sine die suite à un conflit de leadership interne

Programmé le 30octobre prochain, le 2ème Congrès du Parti lumumbiste unifié -PALU-, après le premier organisé en 1964, est repoussé. C’est ce qu’a révélé Dorothée Gizenga, fille du Patriarche Antoine Gizenga et coordinatrice de la commission chargée d’organiser ces assises, lors d’une conférence de presse organisée lundi 26 octobre 2020. «Nous avons compris qu’on ne saura pas faire le congrès le 30 octobre. Il nous faut un seul congrès. Le camp Mayobo a déclaré aller à un congrès à lui-même. Le groupe du camarade secrétaire général a.i, Sylvain Ngabu avec Mazenga et Makiashi ont boutiqué un congrès qui donnerait le résultat qu’ils veulent», a fait savoir Dorothée Gizenga.

Et de prévenir: «un réveil de conscience s’impose. Si nous allons au congrès dans ce contexte, nous aurons deux PALU différents. Cela ne peut pas être permis. Ce sont les antivaleurs que le Patriarche Gizenga n’acceptait jamais». Dorothée Gizenga souhaite que tous les camps se réunissent en vue d’éviter le dédoublement du PALU.

«C’est une décision lourde! Le congrès doit être sursis pour que toutes les fractions se réunissent et établissent les modalités d’un colloque auquel tout le monde fait confiance. Le congrès ne doit pas être organisé pour élire un groupe établi. Au contraire, il doit refléter le désir de nos militants», s’est-elle justifiée. A ses détracteurs qui lui attribuent le détournement des fonds, don du Président de la République destiné à l’organisation du 2ème Congrès du PALU, Dorothée Gizenga défie toute personne qui détiendrait des preuves sur ce qu’elle considère comme allégations.

La décision de surseoir ce congrès censé élire le secrétaire général du Parti lumumbiste unifié fait suite à un conflit de leadership au sein du parti. Au mois de juillet dernier, a rappelé Dorothée Gizenga, la présidente du comité des sages du Front commun du Congo -FCC-, Jaynet Kabila, avait réuni les deux camps pour tenter de les réconcilier. Néanmoins, cette guerre de leadership au sein du PALU perdure.

Suite au décès de l’ancien secrétaire général a.i du PALU, Lumumba Gizenga, dit Lugi Gizenga, le 2 juin 2020, deux camps se disputent la direction du Parti lumumbiste unifié. Il s’agit des camps de Godefroid Mayobo et le groupe de l’actuel secrétaire général a.i, Sylvain Ngabu, tous deux anciens secrétaires permanents. Par ailleurs, concernant les consultations des leaders politiques et sociaux initiées par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Dorothée Gizenga a souligné que son parti attend la position de la plateforme Front commun pour le Congo -FCC-, dont le PALU est membre afin de lever l’option finale.

Christian BUTSILA  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer