Politique

SG Omeonga: «dans deux ans, le PRP sera le parti phare»

A la veille de la célébration de 53 ans d’existence, le Parti pour la révolution populaire -PRP- est décidé à sortir de sa léthargie. Au cours d’une matinée politique tenue mardi 17 novembre 2020 en son siège de l’avenue Uvira, à Gombe, le Professeur Jean Omeonga, secrétaire général du parti, s’est lancé un défi: «D’ici un an, deux ans, c’est le PRP qui sera le parti phare en RD-Congo». Les dés sont jetés. Ce M’zeiste inconditionnel fonde sa conviction sur la force idéologique du parti cher à Laurent-Désiré Kabila.

«Tous les partis, que ça soit de l’Opposition, de la plateforme de la majorité, d’autres acteurs politiques et de la Société civile, parlent de l’idéologie de M’zee: prenez-vous en charge, ne jamais trahir le Congo,…». Voilà qui est loin d’être faux.

Le PRP est de ces rares partis politiques RD-congolais assis sur une idéologie sérieuse, une vision éclairée du développement intégral de la RD-Congo, plutôt que sur l’opportunité d’accéder au pouvoir pour le pouvoir. L’expérience de Kabila à la tête du pays en est la preuve la plus irréfutable. Ce réveil tombe à pic.

Après trois cycles électoraux, les RD-Congolais sont de plus en plus attirés par le discours politique qui traduit une vision du développement de la RD-Congo. Voilà qui justifie, à en croire un des membres du parti, les adhésions volontaires qui se font désormais chaque jour au PRP.

L’occasion faisant le larron, le Professeur Omeonga a lancé un appel à ceux qui traînent. «Nous demandons à tous les camarades qui ont l’idéologie de M’zee de rejoindre le PRP. C’est une opportunité aujourd’hui parce que le parti va de l’avant».

Après avoir installé la fédération provinciale de la ville de Kinshasa, le 17 octobre dernier, le PRP a organisé cette matinée politique pour faire la restitution des résolutions de la retraite de la plateforme Front commun pour le Congo -FCC.

A cette occasion, la direction du parti a présenté les nouveaux adhérents. Au cours de la même activité, elle a fait un rappel de son idéologie assis sur l’agriculture et donc autorise en charge. Elle a notamment parlé de l’expérience du Service national.

HRM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer