Politique

Une nouvelle plateforme politique: Idambituo et la CNRDA rallient le dialogue

Jean-Baudouin Idambituo Bakaato pense avoir encore un mot à dire et des idées pour la RD-Congo à partager. Il vient de mettre en marche la Coalition nationale pour la renaissance de la démocratie apaisée -CNRDA-, une plateforme politique favorable au dialogue. Objectifs: paix à travers le territoire national et stabilité des Institutions démocratiquement élues
Jean-Baudouin Idambituo Bakaato est de retour. Il vient de mettre en marche une nouvelle plateforme politique. Il s’agit de la Coalition nationale pour la renaissance de la démocratie apaisée -CNRDA. La réalisation d’une plus grande unité et solidarité entre les partis politiques, personnalités politiques et associations, membres du regroupement; la défense des intérêts vitaux des gouvernés face à tout dérapage d’où il vienne ainsi que le respect des lois de la République. Ce sont là les objectifs de la CNRDA. Les animateurs de cette nouvelle plate-forme politique, lancée officiellement jeudi 25 août dernier à Africana Hôtel, dans la commune de Lingwala, se réjouissent de l’ouverture, mardi 23 août dernier, des travaux du Comité préparatoire, nécessaire à la préparation sérieuse du dialogue politique national inclusif. «C’est ici le lieu de saluer les efforts appréciables consentis tant par la Communauté internationale, le pouvoir en place, l’Opposition politique, dans sa diversité, que par la Société civile, plus spécialement par les Confessions religieuses», indique Jean-Baudouin Idambituo, président et porte-parole de la CNRDA.
 
Puis: «n’eut été la volonté et la détermination des uns et des autres, l’ouverture, ce mardi 23 août 2016, des travaux du Comité préparatoire ne serait pas possible». C’est pourquoi, la CNRDA appelle de tous ses que des efforts supplémentaires, appuyés par une dose de compréhension réciproque, soient de nouveau faits par tous afin de permettre aux filles et fils de la RD-Congo de trouver des solutions consensuelles durables aux différends qui les opposent. Jean-Baudouin Idambituo, le tout dernier chef de la Majorité présidentielle du Maréchal Mobutu, plusieurs fois ministre du Budget et grand économiste avéré, et la toute la Coalition nationale pour la renaissance de la démocratie apaisée qui militent pour la réussite totale du dialogue politique national inclusif, initié par le Président de la République Joseph Kabila et appuyé par la Communauté internationale, soulignent que la responsabilité des participants à ce grand forum national est énorme car, à l’issue de cette rencontre citoyenne, le peuple RD-congolais, unanime, attend non pas deux alternatives mais une seule:
 
«l’Entente sincère entre les RD-Congolais, c’est-à-dire le Consensus des braves autrement dit le Pacte républicain», seul et unique moyen de lui assurer la grandeur de son destin. En effet, éclaircit Jean- Baudouin Idambituo, le Pacte républicain sera appelé à remplir un rôle historique, celui de réconcilier l’ensemble de la nation RD-congolaise avec elle-même, grâce à l’organisation des élections apaisées, crédibles, transparentes et démocratiques. La CNRDA est composée de plusieurs partis politiques et regroupements politiques entre autres, la Dynamique pour le développement national -DDN-, le Rassemblement des démocrates libéraux -RDL-, le Parti travailliste congolais -PTC-, le Front commun des nationalistes de Me Kamanda wa Kamanda -FCN/K-, le Parti national pour le renouveau -FNR- et le Parti libéral congolais -PLC. Ci-dessous, l’allocution de Jean-Baudouin Idambituo, président et porte-parole de la CNRDA.
Honorable sénateurs,
Honorable députés nationaux,
Monsieur le bourgmestre de la commune de Lingwala,
Mesdames et Messieurs les présidents et les représentants des partis et les regroupements des partis politiques,
Mesdames et Messieurs les membres de la Société civile,
Mesdames et Messieurs à vos titres qualités respectifs
Je voudrais pour commencer, vous demander de bien vouloir vous lever et observer une minute de silence en mémoire de nos compatriotes que les rebelles ougandais et rwandais massacrent ces jours, sans répit, dans le Nord- Kivu, plus spécialement dans le territoire de Beni.
Que l’Eternel Dieu ait leurs âmes et que la terre de nos ancêtres leur soit douce et légère. Puisse également, dans cette épreuve si douloureuse, tout le peuple RD-congolais se souder, avec détermination, derrière son armée, voulue davantage plus requinquée afin de mettre définitivement fin aux actions meurtrières des ADF NALU et des FDLR.
Au nom de «la Coalition nationale pour la renaissance de la démocratie apaisée -CNRDA-», je tiens à saluer et à remercier sincèrement votre présence nombreuse dans cette magnifique salle de fêtes d’Africana Hôtel. Preuve, s’il en était encore besoin, de l’estime que vous accordez à notre jeune organisation, «la CNRDA». J’aimerais remercier spécialement, avec beaucoup de respect, les collègues présidents et représentants des partis et regroupement politiques, ici présents. Il s’agit notamment de, sous vos chaleureux applaudissements: -voir liste.
Par amour à notre patrie, et surtout à son existence en tant qu’Etat, moderne, fort et prospère, un groupe de partis et regroupement politiques de l’Opposition, conscient de ses responsabilités devant Dieu et la nation, a décidé d’unir ses forces en vue de défendre vigoureusement, par des moyens pacifiques et légaux, en tous lieux et en toutes circonstances, les intérêts vitaux et supérieurs du pays notamment l’unité nationale, la paix, la démocratie, et le développement de la nation.
 
Ainsi naquit, le 02 novembre 2015, dans une profonde méditation, «la Coalition nationale pour la renaissance de la démocratie apaisée -CNRDA-», dont la devise et les objectifs sont:

  1. de la devise:

Paix-Unité-Ouverture.

  1. des objectifs:
  2. La réalisation d’une plus grande unité et solidarité entre les partis politiques, personnalités politiques et associations, membres du regroupement;
  3. La défense des intérêts vitaux des gouvernés face à tout dérapage d’où qu’il vienne;
  4. Le respect des lois de la République.

Les partis et regroupement politiques membres de la CNRDA sont:
1.La Dynamique pour le développement national -DDN: président national honorable Idambituo Bakaato Jean-Baudouin;

  1. Le Rassemblement des démocrates libéraux -RDL: président national Monsieur Mwamba Mulunda Alphonse;

3.Le Parti travailliste congolais -PTC: président national Prof. Dr. Ilenda Tuzayamoko Thomas;
4.Le Front commun des nationalistes Me Kamanda wa Kamanda -FCN/K: président national honorable Lubaki Luangono Mantempa Eugène;
5.Le Parti libéral congolais -PLC: président national honorable Litoke Batundulundu Augustin, président de la plateforme des «Inconditionnels de la démocratie congolaise -IDC»;
6.Le Front national pour le renouveau -FNR: président national honorable Ehombo Basile.
Ces personnalités constituent la Conférence des présidents dont 3 assument des fonctions au sein du bureau politique de la plateforme.
 
Il s’agit: 1.Honorable Idambituo Bakaato Jean-Baudouin: président et porte-parole de la CNRDA;
2.Monsieur Mwamba Mulunda Alphonse: vice-président de la CNRDA;
3.Prof. Dr. Ilenda Tuzayamoko Thomas: coordonnateur de la CNRDA.
En raison de son engagement pour la paix, le bien-être social et la promotion de la démocratie ainsi que la stabilité des institutions démocratiquement élues, la CNRDA s’est déclarée favorable à la tenue rapide du dialogue politique national inclusif afin de relancer le processus électoral bloqué depuis le scrutin malheureux de 2011. En effet, comme nous le rappelions dans nos précédentes interventions, «l’organisation chaotique des élections législatives et présidentielle de novembre 2011 a tellement ébranlé les fondements de notre jeune démocratie, fragilisé la paix sociale, chèrement acquise, bloqué la poursuite laborieuse du processus électoral, que non seulement la classe politique et sociale, toutes tendances confondues, mais également nos partenaires extérieurs de tous les jours, ont estimé nécessaire, après analyses approfondies, de conjurer ensemble ce mal afin de sauvegarder la démocratie et la paix sociale, consolider la stabilité des institutions, et relancer le développement économique et social, grâce à un nouveau pacte républicain à recréer dans un cadre citoyen, autrement dit: «le dialogue politique national inclusif». La CNRDA se réjouit donc de l’ouverture ce mardi 23 août 2016 des travaux du Comité préparatoire, nécessaire à la préparation sérieuse de ce dialogue, voulu politique national et inclusif.
 
C’est ici le lieu de saluer les efforts appréciables consentis tant par la Communauté internationale, le pouvoir en place, l’Opposition politique, dans sa diversité, que par la Société civile, plus spécialement par les Confessions religieuses. N’eut été la volonté et la détermination des uns et des autres, l’ouverture ce mardi 23 août 2016 des travaux du Comité préparatoire ne serait pas possible. C’est pourquoi, la CNRDA appelle de tous ses que des efforts supplémentaires, appuyés par une dose de compréhension réciproque, soient de nouveau faits par tous afin de permettre aux filles et fils de ce grand pays de trouver des solutions consensuelles durables aux différends qui les opposent.
 
Maintenant que l’organisation des élections dans les délais normaux s’éloigne, faute, par exemple, des instruments juridiques nécessaires, cas de la Loi relative à la répartition des sièges, notamment, qui ne saura être votée qu’après les opérations d’identification et d’enrôlement en cours, d’autres dispositions particulières devront être prises de façon à garantir la réalisation, sans faille, du processus électoral, une fois adopté le Pacte républicain à l’issue de ce forum national.
Aussi, la prochaine session parlementaire étant essentiellement budgétaire, faudra-t-il prévoir des crédits conséquents au profit de la CENI en vue de réaliser les différents scrutins dans les délais records. Qu’il s’agisse soit d’accélérer le rythme des élections, soit de coupler les scrutins d’abord les directs, ensuite les indirects, chaque séquence exigera des moyens très importants. A cet effet, la CNRDA a déposé au bureau de la Facilitation internationale une documentation riche en la matière comme sa contribution aux travaux préparatoires du dialogue politique national inclusif.
Comme vous l’aurez constaté, la responsabilité des participants au dialogue politique national inclusif est énorme car, à l’issue de cette rencontre citoyenne, le peuple RD-congolais, unanime, attend non pas deux alternatives mais une seule: «l’Entente sincère entre les RD-Congolais, c’est-à-dire le Consensus des braves autrement dit le Pacte républicain», seul et unique moyen de lui assurer la grandeur de son destin. En effet, le Pacte républicain sera appelé à remplir un rôle historique, celui de réconcilier l’ensemble de la nation RD-congolaise avec elle-même, grâce à l’organisation des élections apaisées, crédibles, transparentes et démocratiques. Tel est le sublime combat que mène et conduira la CNRDA durant toute son existence.
J’ai dit et je vous remercie.
 
 
Fait à Kinshasa, le 25 août 2016
Honorable IDAMBITUO BAKAATO Jean-Baudouin
Président et porte-parole de la CNRDA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer