Politique

Mugalu exhorte la Gauche et la Droite RD-congolaises à l’unité

Mugalu3
La nation RD-congolaise est en route vers le dialogue. Politiciens, acteurs de la société civile, toutes tendances confondues, sont prêts pour y prendre part. Même les pessimistes commencent peu à peu à modérer leurs opinions. Probablement, ils pourront aussi être là. Ayant déjà fini de consulter différentes souches de la population RD-congolaise, reste plus qu’au Chef de l’Etat Joseph Kabila de publier le décret convoquant ce dialogue qui permettra aux RD-Congolais d’harmoniser leurs vues et de regarder tous dans la même direction pour un avenir radieux de leur pays.
En perspective de ce rendez-vous historique, l’ambassadeur Théodore Magalu, homme de Dieu et chef de la Maison civile du Chef de l’Etat Joseph Kabila, exhorte toute la classe politique RD-congolaise, notamment les partis de gauche, à rester unis en vertu des idéaux qui le lient. Il l’a fait savoir dernièrement à l’occasion d’un entretien avec LugiGizenga, secrétaire permanent et Porte-parole du PALU.
A l’exemple du corps humain qui a besoin de deux pieds, gauche et droit pour être en équilibre, l’ambassadeur a signifié que la RD-Congo a également besoin de cette harmonie pour être équilibrée. Dans cette optique, il a convié les partis de la droite à ne pas déstabiliser la gauche qui travaille, mais plutôt de lui venir en aide pour sauver les intérêts de la nation. «La RD-Congo doit redevenir un espace politique équilibré à l’instar du corps humain pour avoir une stabilité», a lâché Mugalu.
C’est un grand tournant historique qui attend le peuple RD-congolais dans les jours qui viennent. Le dialogue! Pour régler leurs différends sur divers sujets qui concernent leur nation, les filles et fils de la RD-Congo vont se retrouver autour d’une même table pendant quelques jours en vue de trouver un terrain d’entente, une voie de sortie afin d’éviter au pays toutes situations pouvant occasionner le chaos et verser le sang des paisibles citoyens.
Convaincus que le dialogue reste la voie par excellence pour régler tout conflit, Majorité, une bonne partie de l’Opposition dont l’UDPS, les confessions religieuses, la Société civile dans son ensemble, les jeunes, …tous sont favorables à dialoguer. En vue de ce dialogue voulu inclusif, l’ambassadeur Théodore Mugalu, chef de la Maison civile du Président Kabila, a lancé un appel à l’unité de toute la classe politique RD-congolaise. Lors d’une visite chez LugiGizenga, secrétaire permanent et porte-parole du PALU, le Pasteur Mugalu a notamment encouragé l’unité des partis de gauche pour parler d’une même voix à ces pourparlers qui se pointent à l’horizon.
Les deux personnalités ont estimé que face aux enjeux politiques de l’heure, il était important pour les partis de gauche de faire bloc pour éviter d’être fragiliser. Parlant de nombreux départs enregistrés à la Majorité il y a peu, le chef de la Maison civile du  Chef de l’Etat a fustigé la cacophonie régnant au sein de la classe politique RD-congolaise. Il a déploré le fait que, depuis un temps, les gens adhèrent dans les partis politiques pour les intérêts du ventre et non par conviction. Une attitude que condamne la Bible dans la lettre de Paul aux Romains 15, 23: «Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par une conviction de foi.
Tout ce qui ne provient pas d’une conviction est péché». A en croire le Pasteur Mugalu, si des personnes doivent se mettre ensemble, ça doit être en fonction de l’idéologie et de la doctrine afin de défendre une vision commune. Dans son analyse, l’ambassadeur Mugalu a aussi fustigé l’attitude de tous ceux qui s’improvisent membre de la Majorité présidentielle alors qu’hier ils étaient des opposants à cette même majorité avec insulte à l’appui. Concernant les membres du G7, Mugalu estime que leur départ de la MP était prévisible parce qu’ils ne partageaient pas la doctrine et la vision du Chef de l’Etat Joseph Kabila.
Il les a comparés aux greffons, une espèce dont l’origine est difficile à définir et à identifier. Pour mieux l’illustrer, le Pasteur Mugalu a recouru au livre Romains 11, 17-21: «Mais si quelques-unes de branches ont été coupées et si toi Olivier sauvage, tu as été greffé parmi les branches restantes et tu es devenu participant de la racine et de la sève de l’olivier, ne te vante pas aux dépens de ces branches. Si tu te vantes, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte. Tu diras alors: des branches ont été coupées afin que moi je sois greffé. C’est vrai. Elles ont été retranchées à cause de leur incrédulité et toi, c’est par la foi que tu subsistes. Ne fais pas preuve d’orgueil, mais de la crainte, car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, il ne t’épargnera pas non plus».
L’ambassadeur s’est interrogé si les greffons peuvent porter le fruit de l’arbre originel? La réponse à cette interrogation est non parce qu’ils ne sont pas de l’arbre. Ils ne sont là que pour sucer la sève afin de survivre mais leur fruit est tout autre. Allusion faite à tous ceux qui sont venus à la MP pour se nourrir au détriment des branches naturelles. Ils sont donc venus à l’arbre nourricier, a-t-il argumenté. Pour Mugalu, leur sort est connu. Soit ils rentrent dans leur famille naturelle d’où ils sont venus, soit ils se suicident. «L’heure est venue de lever la confusion idéologique et doctrinale pour que l’espace politique RD-congolais soit symétriquement organisé en droite et gauche comme le corps humain, dont le moteur de déplacement est constitué par le dialogue concordant», a lâché l’ambassadeur Mugalu.
Se référant au corps humain qui a besoin de deux jambes, droite et gauche pour son bon fonctionnement, Mugalu a signifié que «comme la gauche est au pouvoir en train de travailler, la droite doit venir en appui à la gauche pour qu’il y ait équilibre dans le fonctionnement de la RD-Congo».
Guylain LUZAMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer