PolitiqueSociété

Mova sur le front du chômage

Le SG se défie et, dans le but de préparer ses membres essentiellement jeunes diplômés chercheurs d’emploi à affronter tous les problèmes qui sévissent dans ce domaine sensible, il a pensé et organisé à leur intention un atelier de renforcement des capacités
Près de 400 jeunes diplômés -filles et garçons-, chercheurs d’emploi, du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- se sont retrouvés lundi 23 mai dernier à l’Hôtel Invest de la presse. Raison: apprendre comment créer une entreprise et trouver un emploi. Une première dans l’histoire des partis politiques RD-congolais. Tout à l’honneur du Secrétaire général Henri Mova, qui se projette sur le front du chômage avec des idées novatrices et avec un thème qui en dit long sur les ambitions du parti: «Un jour pour l’emploi», «Job day» en anglais. A la faveur de cette formation, ces jeunes ont été coachés par des professionnels et experts dans le domaine du travail, sous la coordination d’Isabelle Ebambi Katalayi, cadre du parti cher à Joseph Kabila et directrice technique à l’Office national de l’emploi -ONEM.
Les jeunes filles et garçons du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- sont désormais armés dans le domaine de l’emploi et savent maintenant les techniques exigées pouvant leur permettre à trouver un job. Ils ont été coachés par des professionnels et experts en la matière, lundi 23 mai lors d’une journée spéciale sur l’emploi et l’entrepreneuriat. Dans le but de préparer ses membres essentiellement jeunes à affronter tous les problèmes sévissant dans le marché de l’emploi, la haute direction du PPRD, sous l’initiative du Secrétaire général Henri Mova Sakanyi, a organisé un atelier de renforcement des capacités à l’intention des jeunes diplômés, chercheurs d’emploi, de cette formation politique. Ayant pour thème principal «Un jour pour l’emploi», l’activité s’inscrit dans l’un des programmes du SG Mova, notamment la prise en charge effective des membres du PPRD.
Donnant le go de cette journée, Mova a fait savoir que le PPRD est un parti qui se défie et se met en face de ses responsabilités. «Relevons le défi pour que dans un laps de temps relativement court, nos jeunes reviennent à nous, en courant, comme Archimède sortant de sa baignoire en tenue d’Adam et criant: «Eureka!… j’ai trouvé!», a exhorté le SG soulignant que la formation joue le rôle déclencheur avant qu’elle n’impose sa présence pérenne. D’où, a-t-il poursuivi, les travailleurs doivent être mis à niveau pour faire face aux certaines exigences changeantes d’un monde en pleine évolution. Le secrétaire général du PPRD a également relevé que toute demande d’emploi ne coïncide pas avec l’offre correspondante pour deux raisons, à savoir: l’insuffisance d’emplois ainsi que la méconnaissance des techniques de recherche y afférente ou celle de la mise en œuvre de ses capacités intellectuelles pour la création d’une unité de production privée en lieu et place de rechercher comment être embauché par un quelconque employeur. Cela est possible, a-t-il dit avant d’indiquer que la leçon du laboureur à ses enfants reste toujours d’actualité.
Le contexte défini, les participants ont réfléchi, avec l’accompagnement des experts, sur les questions de l’emploi. Scindés en deux groupes, les jeunes du PPRD ont échangé sur «la recherche d’un emploi» et «la création d’une entreprise».
Amélioration du secteur de l’emploi
 
Satisfaite, Isabelle Ebambi, coordinatrice de l’événement, cadre du PPRD et directrice technique à l’ONEM, a félicité le Secrétaire général Henri Mova pour cette brillante idée d’initier cette activité qui entre dans la vision du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange afin d’améliorer le secteur de l’emploi. «Cette activité est une réelle opportunité pour notre jeunesse. Comme vous le savez, le Congo de demain c’est la jeunesse d’aujourd’hui. L’objectif de cette journée est d’outiller nos jeunes à travers des ateliers et une rencontre b2b avec une vingtaine d’entreprises prêtes à recruter», a-t-elle expliqué. Et de renchérir: «Nous voulons une jeunesse active. Une jeunesse qui a bénéficié de plusieurs formations leur permettant d’accéder facilement et rapidement au marché de l’emploi». Une véritable révélation, une valeur sûre, cette Ebambi!
Abordant son intervention sur la politique de l’emploi en RD-Congo, Angélique Kikudi, directrice générale de l’ONEM et l’une des oratrices de la journée, a tout d’abord précisé aux jeunes du PPRD que l’article 36 de la Constitution est clair en rapport avec le travail. Cela est un droit. A l’en croire, la vision du gouvernement RD-congolais c’est un plein emploi soutenu par un travail descend. Pour y parvenir, Angélique Kikudi a cité les sept objectifs cadrant notamment avec ladite vision, entre autres le renforcement des capacités de la structure de la promotion de l’emploi; la promotion de l’emploi des groupes sociaux spécifiques; l’assimilation ainsi que la création d’emploi; l’amélioration de la qualité et promotion d’emploi. «L’un des objectifs de l’ONEM est de promouvoir l’emploi, réduire le chômage…», a révélé la DG Kikudi.
Revenant sur le sens de l’auto-prise en charge, le coordonnateur de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs, Eric Makwala, a encouragé les participants en leur prodiguant le conseil selon lequel tout le monde peut devenir entrepreneur à condition de développer certains caractères mieux qualités dont la passion, le leadership, la capacité relationnelle et la gestion du temps.
 
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer