PolitiqueSociété

Makiashi lance le forum sur CNSSSAP

Pascal Isumbisho Mwapu, ministre de la Fonction publique, a confirmé qu’à travers ce forum le gouvernement de la RD-Congo entend construire une administration publique plus efficace, intègre, transparente et plus proche des citoyens
Depuis longtemps, les fonctionnaires et agents de l’administration publique ont souhaité voir l’avènement d’une caisse susceptible d’améliorer la qualité de service social en leur faveur.
 
Ce souhait est finalement matérialisé. Willy Makiashi, vice-Premier ministre du Travail, emploi et prévoyance sociale, représentant le Premier ministre, a lancé, jeudi 25 août, le forum de haut niveau sur la politique nationale de sécurité sociale. Grâce à cette réforme et modernisation du système de sécurité sociale, les qualités de services des agents publics seront améliorées. Au cours de ce forum, les participants venus de tous bords exploiteront la problématique de la réforme et la modernisation des systèmes de sécurité sociale en Afrique. Les expériences des pays choisis vont contribuer à mettre en place l’architecture de la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat -CNSSAP- telles que conçues avec l’assistance technique de GIZ.
 
Au nom du Premier ministre, Willy Makiashi a révélé l’importance de la CNSSAP qui contribue à relever le niveau de l’organisme de la prévoyance sociale. A l’en croire, la RD-Congo est un pays post-conflit, pendant ce temps, les fonctionnaires et agents de l’Etat n’ont eu droit qu’à un salaire des misères qui ne peut pas leur octroyer une prévoyance sociale décente. Cet état des choses, a poursuivi le VPM Makiashi, a poussé le gouvernement en mettre en place un mécanisme de sécurité sociale en faveur des agents et fonctionnaires de l’Etat. C’est l’un des axes majeurs de la stratégie de la réforme et de la modernisation. Ce souhait des agents et fonctionnaires de l’Etat s’est finalement matérialisé grâce la réforme de la sécurité sociale. Il a également rappelé que l’administration publique de la RD-Congo est vieillissante et en train d’être reformée. Puis: «il s’est avéré donc nécessaire de procéder à un réajustement de l’administration en envoyant à la retraite des fonctionnaires qui remplissent des conditions».
 
Il a par ailleurs signalé que les principes de progressivité à la mise à la retraite doivent être effectifs afin de sauvegarder la mémoire institutionnelle. Pour le VPM Makiashi, cette réforme est une priorité pour le gouvernement de la RD-Congo. Car, ce gouvernement a le souci de mieux protéger, dans l’avenir, le patrimoine de la future caisse. Raison pour laquelle Willy Makiashi a remercié les partenaires qui les ont accompagnés notamment le GIZ, pour son appui technique, BIT, UNESCO, BM, OMS, PNUD, FAO, USAID et autres. Pour améliorer la productivité, il est important de mettre en exergue les défis important et le financement conséquent.
Construire une administration efficace, intègre…
 
Pascal Isumbisho Mwapu, ministre de la Fonction publique, a confirmé qu’à travers ce forum le gouvernement de la RD-Congo entend construire une administration publique plus efficace, intègre, transparente et plus proche des citoyens. C’est indispensable pour soutenir et accélérer le rythme de croissance et de créer la richesse nécessaire pour une croissance beaucoup plus inclusive dans l’objectif d’un développement humain durable. Dans cette optique, il a cité le livre du Premier ministre intitulé «Un Congo émergent».
 
Dans cet ouvrage, le chef du gouvernement a affirmé que la réforme de l’administration publique en RD-Congo n’est pas une optique, c’est une nécessité et elle s’impose à nous. Cette nécessite a été déjà exprimée à l’époque par l’écrivain RD-congolais Antoine Bolamba: «tant qu’il n’y aura pas une administration efficace, nous n’aurons pas d’Etat». L’administration constitue le socle mieux, la colonne vertébrale d’une administration gouvernementale. C’est pourquoi, liant les paroles aux actes, le Chef de l’Etat Joseph Kabila est revenu à la charge en promulguant deux lois importantes dont la Loi organique fixant l’organisation et fonctionnement des services publics du pouvoir central, des provinces et des entités territoriales décentralisées et qui consacrent désormais la décentralisation comme mode de gestion de l’administration publique.
 
Sécurité sociale efficace et durable
Pascal Isumbisho a, quant à lui, non seulement loué le Chef de l’Etat pour son engagement dans la promotion d’une administration publique au service de l’émergence du pays à l’horizon 2030 mais aussi la promulgation de la Loi portant nouveaux statuts des services de l’Etat. «Cette loi apporte, depuis 35 ans, d’importantes innovations relatives à l’âge de départ à la retraite. Cet âge passe de 55 à 65 ans avec la durée du travail de 30 à 35 ans. Ce changement important du régime donne la voix à la mise en place d’une sécurité sociale efficace et durable. L’organisation de ce forum du haut niveau constitue un socle avec un partage d’expérience», a-t-il dit avant de remercier les participants ayant répondu à un appel du devoir et contribuant à la qualité des travaux.
 
Moustafa de la Banque mondiale -BM- a réaffirmé la volonté et l’engagement d’accompagner la RD-Congo dans la mise en oeuvre de la réforme de l’administration capable de conduire le pays à son développement. Le DG du CAFRAD s’est, pour sa part, réjoui de cette initiative parce qu’il trouve dans cette opportune action l’occasion de valider une de ses thèses majeurs, à savoir: la possibilité et la nécessité pour les Etats africains de mettre en place des systèmes améliorateurs de la condition du citoyen notamment des agents de services publics. Il n’a pas manqué de parler de la contribution du CAFRAD à la mise en place d’une caisse de sécurité sociale durable qui est donc fondamentalement inscrite dans la stratégie de modernisation de l’Etat et de ses institutions par la redéfinition des missions. Ce forum se clôture cet après-midi à Kempiski Hôtel.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer