PolitiqueSociété

Lisanga Bonganga lance l’Opération debout 27 juillet

En prévision du retour, le mercredi 27 juillet prochain, du président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, en RD-Congo, pays de ses ancêtres, ses alliés réunis désormais dans la coalition des alliés d’Etienne Thisekedi lancent l’Opération debout 27 juillet. A cet effet, Jean Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, appelle ses militants à une mobilisation massive pour qu’un accueil digne soit réservé à celui qu’il qualifie d’icône, de visionnaire et du leader naturel et historique de l’Opposition politique RD-congolaise, Etienne Tshisekedi.
Jean Pierre Lisanga Bonganga, l’homme à la multiple initiative, vient de lancer une nouvelle opération: «Debout 27 juillet 2016». Un appel pour mobiliser les militants à aller nombreux accueillir le lider maximo de l’Opposition. Cela pour que le peuple en général et les alliés d’Etienne Tshisekedi, en particulier, soient dans la vigilance. Pour JP Lisanga, au regard des acquis de la Conférence de Genval, tout laisse penser que l’unité retrouvée par les forces politiques et sociales, réunies vendredi 22 juillet dernier, dans le rassemblement allait se consolider. A en croire le coordonnateur du Rassemblement, la présence de profondes divergences entre les participants, les faux pas et les tergiversations enregistrés au début et pendant la Conférence de Genval étaient le lot d’un processus complexe qui se mettait en place. Selon lui, l’importance dans cette Conférence de Genval était de se relever et repartir du bon pied. C’est ce qui avait occasionné le succès de la conférence.
«Le Rassemblement aurait dû tirer profit de ce succès sans précédent pour mieux occuper la scène politique et parler d’une même et une seule voix. Malheureusement, c’était sans compter avec le G7», indique-t-il, affirmant également que le G7 a accepté la rencontre avec Edem kodjo, facilitateur et, d’autre part, en revenant sur le dialogue version tripartite, entendez le pouvoir, l’Opposition et la CENI. Ce comportement est loin de plaire le Rassemblement. Raison pour laquelle, Lisanga dénonce et condamne cette incohérence et ce manque de sincérité dans le chef de G7. Pour lui, ce comportement fragilise le jeune et nouveau rassemblement des forces politiques et sociales qui n’a que 42 jours d’existence.
A cet effet, les alliés d’Etienne Tshisekedi restent vigilants et demandent au G7 de tirer les conséquences de ses faits et gestes pour considérer que le rassemblement ne doit pas, en aucun cas, servir de lieu de retraite des huiles contaminées du Kabilisme et que la personnalité d’Etienne Tshisekedi ne sera plus jamais une blanchisserie. «Le peuple RD-Congo ne tolère plus jamais la substitution comme du vieux temps de l’USORAL de triste mémoire. Et que le pouvoir aux abois ne se leurre pas», déclare Lisanga pour signifier que la coalition des regroupements des alliés du président Etienne Tshisekedi salue la mise en garde initiée par les Nations unies à travers la MONUSCO. «A Genval, nous avons ensemble choisi dans toutes ses nuances et diversités, la transparence et l’humilité, fruit des compris fastidieux et laborieux, seule voie pour imposer la mise en œuvre intégrale de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies et le respect de la Constitution en vue de permettre l’alternance démocratique au 19 décembre 2016», explique-t-il. C’est autour de cet objectif majeur que le Rassemblement en tant que force de mobilisation et d’action sera même de relever d’importants et nombreux défis auxquels est confrontée la RD-Congo.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer