Politique

Libération imminente de Fred Bauma, Christopher Ngoyi et Yves Makwambala devant la chambre du conseil à la CSJ

L’activiste des droits de l’homme Christopher Ngoyi ainsi que les
militants du mouvement indigné dénommé «Lucha» Fred Bauma et Yves
Makwambala, détenus depuis plus d’un an à Kinshasa, sont arrivés ce
lundi devant la chambre conseil à la Cour suprême de Justice -CSJ-
appelée à statuer sur une éventuelle mise en liberté provisoire.
L’audience se déroule à huis clos. Les affaires sont prises en
délibéré.
Fred Bauma et Yves Makwambala ont été arrêtés à Kinshasa le 15 mars
2015, lors d’une rencontre internationale sur la bonne gouvernance en
Afrique organisée par le mouvement Filimbi, qui se présente comme un
collectif de mouvements d’éducation à la citoyenneté, non partisan et
non-violent.
Agés tous d’une vingtaine d’années, ils sont poursuivis par la justice
RD-congolaise pour complot contre le Président Joseph Kabila, au
pouvoir depuis 2001. Mais l’Opposition les considère comme des
prisonniers politiques du Régime, tout comme l’activiste des droits de
l’homme Christopher Ngoyi, arrêté en janvier 2015 au moment des
manifestations à Kinshasa contre la réforme de la Loi électorale et
accusé d’incendie volontaire, actes de pillage et incitation à la
haine raciale.
Alors que l’Opposition a fait de la libération de Fred Bauma,
Christopher Ngoyi et Yves Mwakambala un des préalables au dialogue
politique, le gouvernement les a repris le 19 août dernier sur la
liste de 25 prisonniers à libérer dans le cadre des mesures de
décrispation politique.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer