Politique

Les opposants qui entrent au gouvernement

Joseph Olengakoy
Ça y est presque. Une année après les Concertations et l’annonce d’un gouvernement de cohésion nationale, la fumée blanche s’est dégagée avenue ex-3Z. Environ 50 ministres dont des chefs des partis sociétaires de la Majorité présidentielle -MP-, des membres de la Société civile et certaines figures de l’Opposition vont faire partie de la nouvelle équipe. Les vues se sont accordées entre le Président Kabila, le Premier ministre Augustin Matata, assuré du maintien, et des personnalités issues de l’Opposition. Des noms sont cités: le MLC Thomas Luhaka, le CDC Gilbert Kiakwama, l’UNC Justin Bitakwira, le FONUS Joseph Olenghankoy, le RCD Azarias Ruberwa, l’ATD José Makila et l’UFC Michel Bongongo feraient leur entrée au gouvernement, y compris un ou deux ministres UDPS, a-t-on appris de plusieurs sources.
Côté Majorité, certains chefs des partis sont assurés d’effectuer leur retour au sein de l’Exécutif. Entre autres, le PDC José Endundo, mal vu côté Banque mondiale, l’ARC Olivier Kamitatu, et bien d’autres encore.
Annoncée pour le week-end, la publication de cette équipe serait retardée de quelques heures, question de laisser la Rentrée parlementaire se dérouler dans un climat de sérénité. Jacques Mukaleng, l’homme le plus recherché, a fait le buzz dimanche à la fin du JT de 20h de la télévision publique, la RTNC. Alors que presque tous attendaient le voir lire la mouture gouvernementale, le confrère a plutôt servi les téléspectateurs d’une autre bonne nouvelle, la grâce présidentielle accordée au pasteur Fernando Kutino dans le cadre des recommandations issues des Concertations nationales. Une mesure allant dans le sens de la cohésion nationale.
KISUNGU KAS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer