Politique

Les femmes de l’AFDC outillées sur le processus électoral

La Ligue des femmes de l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, a organisé une journée de sensibilisation sur le processus électoral à l’intention de ses membres. Cette activité, qui a connu un double événement -la formation des femmes et l’adhésion de quelques associations des femmes au parti-, a eu lieu en la grande salle de l’Hôtel Invest de Presse, en présence de l’autorité morale de l’AFDC, Modeste Bahati Lukwebo. «Toutes les femmes de l’AFDC doivent avoir à l’esprit que les élections seront bel et bien organisées même si la CENI n’a pas encore publié le calendrier global des élections. Vous devrez vous préparer sérieusement pour que notre parti gagne plusieurs sièges lors des élections», a recommandé Bahati Lukwebo, encourageant les femmes de son parti à s’approprier du processus électoral. Par ailleurs, l’idéologie de l’AFDC, parti d’option fédéraliste dans l’unité nationale, reste la social-démocratie fondée sur la démocratie participative, les Droits de l’Homme, la justice sociale, le développement durable et l’économie sociale de marché.
Les membres de la Ligue des femmes de l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC- ont été suffisamment outillés sur le processus électoral, samedi 14 mai à l’Hôtel Invest de Presse. Pierrette Mwenze et Elodie Tamuzinda, respectivement questeur et membre de la plénière de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, les ont formées sur quelques notions en rapport avec les élections. La première intervenante, Pierrette Mwenze, s’est entretenue avec elles sur la révision du fichier électoral. «Ici, il a été question d’expliquer aux femmes de l’AFDC comment on réalise la révision du fichier électoral et pourquoi on doit nécessairement le réviser», a expliqué cette experte de la CENI. Elodie Tamuzinda, a, quant à elle, focalisé son intervention sur la surveillance électorale. Elle a clairement parlé des rôles des témoins et des observateurs pendant les élections. Présent à l’activité, Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de l’AFDC, deuxième force politique de la Majorité présidentielle -MP- après le PPRD, a remercié la CENI d’avoir accepté de bien outiller les femmes de son parti. Il a également félicité Claudine Ndusi, coordinatrice de la Ligue des femmes de l’AFDC, pour cette initiative combien louable. «Toutes les femmes de l’AFDC doivent avoir à l’esprit que les élections seront bel et bien organisées même si la CENI n’a pas encore publié le calendrier global des élections. Vous devrez vous préparer sérieusement pour que notre parti gagne plusieurs sièges lors des élections», a recommandé Bahati Lukwebo, encourageant les femmes de l’AFDC à s’approprier du processus électoral. Et de poursuivre: «les participantes à cette importante formation doivent retenir les enseignements de la CENI pour qu’à leur tour, elles puissent les transmettre au niveau des fédérations». Satisfaite, Rumb Kazang, vice-présidente nationale du parti, a invité ses semblables à s’intéresser à la politique qui est non seulement une affaire des hommes mais également des femmes. «Nous devrons profiter des opportunités que nous accorde Bahati Lukwebo et nous intéresser à la politique. Il soutient beaucoup plus les femmes. A Sun-City lors du dialogue inter-congolais et pendant que nous étions encore membres de la Société civile, il nous poussait à faire la politique. Et, dernièrement, pendant le dépôt de la liste définitive des candidats députés provinciaux, le camarade Bahati avait un nombre élevé des candidats femmes contrairement à d’autres partis politiques», a-t-elle illustré devant quelques autres hauts cadres du parti -sénateurs, députés et autres membres influents.
Adhésion des associations des femmes à l’AFDC
Un autre temps fort de la journée: l’adhésion de quelques structures des femmes évoluant à Kinshasa, la capitale RD-congolaise, entre autres l’Association des épouses des militaires et policiers, la Force intersyndicale du Congo au parti. «A l’AFDC, il n’y a pas d’anciens ni de nouveaux. Tout le monde bénéficie des mêmes avantages», a précisé Modeste Bahati. Cette cérémonie a été présidée par le secrétaire général de l’AFDC, Patrick Djanga, qui a remis les insignes du parti aux associations adhérentes. «Nous remercions le Président de la République Joseph Kabila Kabange. Grâce à lui, on retrouve aujourd’hui plusieurs femmes dans des institutions du pays», a souligné Claudine Ndusi à la clôture de la manifestation. AFDC a pour objectifs entre autres, de conquérir, exercer et conserver le pouvoir par des méthodes démocratiques, dans un contexte participatif et de cohésion sociale; garantir le progrès social pour le développement intégral de l’homme; promouvoir la diversité culturelle et lutter contre les antivaleurs et la dépravation des mœurs, l’épanouissement et l’émancipation de la femme en vue de sa propre libération de toute forme de discrimination et de servitude; défendre les valeurs républicaines et citoyennes particulièrement le patriotisme, le respect de la chose publique, de la dignité de la personne humaine, de l’égalité, de la fraternité, de la solidarité nationale et de la justice sociale, etc.
Christian BUTSILA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer