Politique

Le Réseau des jeunes parlementaires de la RD-Congo acte sa naissance

Une nouvelle structure de réflexion et d’action pour plaider la cause de la jeunesse. Présidé par le député national Patrick Muyaya, le Réseau des jeunes parlementaires de la RD-Congo a dernièrement acté sa naissance en présence d’un parterre de personnalités, notamment le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.
Lors de cette faste cérémonie de lancement, organisée dans l’enceinte du Palais du peuple, Patrick Muyaya a rappelé: «les jeunes sont majoritaires partout: dans l’armée, dans la police et même malheureusement dans les rues, les groupes armés. C’est pour ceuxlà que nous voulons particulièrement agir. Nous, porteurs de leurs mandats, nous sommes leurs espoirs. L’espoir de la nation sans qui toute ambition de grandeur est veine». Sans relâche, Patrick Muyaya, député national élu dans la circonscription de la Funa, remue ciel et terre en faveur de la jeunesse de son pays, la RD-Congo.
Ensemble avec d’autres parlementaires, ils ont installé la cellule RD-congolaise du Réseau des jeunes parlementaires africains dont l’acte de naissance a été signé dernièrement au Palais du peuple. Devant les personnalités invitées à cette cérémonie de lancement, Patrick Muyaya, élevé par ses pairs comme président de la structure, a déclaré: «les jeunes sont majoritaires partout: dans l’armée, dans la police et même malheureusement dans les rues, les groupes armés. C’est pour ceux-là, que nous voulons particulièrement agir. Nous, porteurs de leurs mandats, nous sommes leurs espoirs. L’espoir de la nation sans qui toute ambition de grandeur est veine». Puis: «nous ne réussirons que si notre esprit reflète notre âge. Rien ne sert de se revendiquer jeune et ne pas incarner l’esprit que la jeunesse exige». L’élu de la Funa a en plus invité ses collègues parlementaires à combiner courage, innovation, vigueur et force au bénéfice de leurs électeurs avec qui ils vont bâtir un Congo plus beau qu’avant.
Il a par ailleurs révélé que ce Réseau des jeunes parlementaires âgés d’au plus quarante ans projette d’organiser un séminaire-atelier juste après sa sortie officielle. «Cet atelier marque la première d’une longue série d’actions devant permettre aux élus du peuple de mieux appréhender les problèmes des jeunes en vue de mieux étoffer leur plaidoyer pour une meilleure prise en charge», a expliqué Patrick Muyaya avant de faire savoir que ce premier atelier portera sur «Le renforcement du travail parlementaire pour la meilleure prise en charge des problématiques des jeunes en RD-Congo», et aura le mérite de passer en revue toutes les autres questions transversales des jeunes, d’esquisser des solutions et de déboucher par une feuille de route des actions du réseau.
S’imprégner du processus électoral En sa qualité de président du Réseau des jeunes parlementaires de la RDCongo, Patrick Muyaya a, aussi tôt la structure lancée, rencontré, hier jeudi 21 juillet dans la Salle des banquets du Palais du peuple, le président de la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, Corneille Nangaa, en vue de s’imprégner de l’état d’avancement du processus électoral.
Au cours de cette réunion, le président de la CENI a exposé sur la problématique de la participation des jeunes dans les instances de prise des décisions, cas des élections programmées en RD-Congo. Il s’est estimé ouvert pour un échange responsable sur des questions électorales avec le Réseau des jeunes parlementaires et croit en un partenariat constructif surtout que la jeunesse constitue l’avenir de demain.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer