ActualitésDossier spécial électionsPolitique

RDC : La Communauté internationale étudie les modalités de l’observation électorale souhaité par Tshisekedi

La réaction concernant l’observation internationale des élections en RD-Congo n’a pas tardé. La Communauté internationale a salué mardi le souhait exprimé par le Président de la République concernant l’observation électorale internationale et a dit étudier les modalités pour répondre à son invitation à accompagner le processus électoral en RD-Congo. Le message est contenu dans un communiqué rendu public quant à ce et signé par des pays membres de la Communauté internationale.

Ces partenaires de la RD-Congo ont réaffirmé leur soutien au gouvernement RD-congolais pour l’organisation d’élections transparentes, libres et inclusives dans les délais prévus par la Constitution. «Ils encouragent la CENI à renforcer sa redevabilité et l’ensemble des parties prenantes concernées à se concerter, en vue d’assurer la crédibilité et le bon déroulement des futures élections», a-t-on également lu dans le communiqué.

Dans un message adressé à la nation pour annoncer sa décision d’investir le nouveau bureau de la CENI entériné par Assemblée nationale, le Chef de l’Etat a lancé l’appel à tout le monde pour soutenir le processus électoral. «C’est ici l’occasion de féliciter le Président de l’Assemblée nationale, pour avoir donné plusieurs occasions aux Confessions religieuses, membres de la plateforme, de se retrouver afin dégager un compromis, à défaut d’un consensus», a-il dit, en précisant: «chers compatriotes, notre pays a résolument opté pour la démocratie compétitive. Celle-ci a ses règles qui veulent que l’on ait des gagnants et des perdants. Nous ne pouvons pas, après avoir choisi la compétition et les règles y afférentes, nous en soustraire. Nos divergences, loin d’être des faiblesses, sont plutôt l’illustration de notre vitalité démocratique».

Puis: «Au regard de tout ce qui précède, j’ai décidé de signer l’ordonnance désignant les membres du nouveau Bureau de la CENI. J’exhorte vivement ces derniers à œuvrer pour organiser des élections libres, démocratiques et transparentes dans les délais constitutionnels. Par ailleurs, nous avons bon espoir que les trois délégués de l’opposition seront bientôt désignés pour rejoindre cette équipe et prendre toute leur place dans ce processus qui nous concerne tous, Congolaises et Congolais».

Puis encore: «Ainsi, j’invite d’ores et déjà les organisations nationales et la Communauté internationale, à travers ses missions d’observation, à nous accompagner afin de garantir la tenue des élections crédibles en 2023. Pour ma part, je compte désigner rapidement, auprès de moi, un responsable du suivi du bon déroulement du processus électoral».

Le même appel a été lancé au peuple RD-congolais. «À présent que le décor est planté, j’exhorte toute la nation congolaise à se mobiliser et à s’approprier ce processus en vue de la réussite des échéances électorales de 2023». Dès son investiture par ordonnance, Denis Kadima, nouveau président de la CENI, a promis aux RD-Congolais «un processus électoral crédible, transparent et apaisé dans le respect des délais constitutionnels».

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer